Interview mystère

Last updated:

Il prend une chaise et s’assoit. De lui se dégage une douce timidité. Les yeux pétillants de fierté, il commence à se confier. Son objectif ? Devenir Mister France 2020.  Sur 10 candidats sélectionnés, il est le grand gagnant du Pas-de-Calais en septembre dernier. C’est un pas de franchi. Lui,  c’est Nicolas Remond, 26 ans. Rencontre avec Circonflex Mag en dix questions, 10 réponses.

Pourquoi as-tu choisi de participer à ce concours ?

Totale improvisation !  Un jour, sur Facebook, je suis tombé sur le formulaire d’inscription des élections Mister France. Ma mère et ma sœur m’ont encouragé. Je me suis lancé.

 

Etait-ce pour te prouver quelque chose ?

C’était un défi. Le mannequinat ? Je n’y croyais pas. Je n’aimais pas être pris en photo. Je suis quelqu’un de plutôt timide.

 

Comment s’effectue la sélection ?

Il y a tout d’abord des critères à respecter pour pouvoir s’inscrire : être âgé de 18 à 28 ans. Mesurer au minimum 1,78 m. Être de nationalité française. Être célibataire, n’avoir jamais été marié, ne pas vivre en concubinage et ne pas avoir d’enfants. On doit fournir à l’organisation trois photos, de face, de profil, en pied et passer un entretien. Ensuite, vient l’élection. Toutes les épreuves sont réunies sur une soirée. D’abord un test de culture générale. On vérifie ensuite notre aisance à l’oral par un discours sur scène devant le jury. Enfin, la prestance. Ici, chorégraphie et défilé sur le podium en trois tenues : tenue de ville, costard et caleçon .

 

 

Esprit de compétition ?

Non. C’était bon enfant. J’ai gardé contact avec un grand nombre de participants

 

Comment s’est déroulée l’élection ?

J’ai rougi au moment du discours… En ce qui concerne le défilé, c’était une première : la dernière fois, c’était au centre aéré ! Au début j’avais vraiment peur, mais une fois que tu es dedans, c’est que du bonheur. Puis on m’a remis les prix. Vainqueur ! Surprise totale. Flash, photos. Tout va très vite. On est encore sous le coup de l’émotion. C’est un grand mélange de sentiments. Ce qui m’a marqué, c’est l’engouement les jours d’après : les demandes d’amis, les messages …

 

Moins de public, moins de stress

 

Qu’est-ce que ça t’a apporté ?

Quand j’ai été sélectionné, j’ai eu un déclic. La finale nationale à la Grande-Motte de Montpellier, c’est le 17 avril. Je me dois d’être à la hauteur. J’ai changé de mode de vie. Je me suis remis au sport, je fais plus attention à mon alimentation, je dors plus. J’essaie d’améliorer mon expression orale ainsi que ma culture générale.

 

L’impact covid ?

La Fashion Week ? Annulée. Le Salon du mariage ? Annulé. La finale des élections ? Reportée. Elle était initialement prévue pour le 13 février. Le seul point positif ? Moins de public, moins de stress : 200 spectateurs au lieu de 800.

 

Passe-temps ou profession ?

Je me suis découvert une passion. J’aimerais que ça devienne une profession.

 

Tu exerces aussi un autre métier…

Oui. Infirmier libéral. Depuis octobre dernier. C’est ce que j’ai toujours voulu faire. Je pratique des soins à domicile chez les patients. Avant j’ai travaillé dans de nombreuses structures : hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, foyers …

 

Qu’est-ce que tu conseillerais à des jeunes qui hésitent à se présenter ?

Se lancer sans se poser de questions. Ça serait dommage de passer à côté de cette aventure.

 

Ps : Pour ceux qui veulent candidater à l’élection de 2021 : mister-france.com

 

Les caméras de France 3 Nord Pas-de-Calais étaient de passage à Hazebrouck pour un reportage sur Nicolas Remond, récemment élu Mister Nord-Pas-de-Calais, joueur flag et football américain chez les Wildcats ! 🏈 

 

 

Nicolas Rémond en 5 dates : 
28 juin 2020: candidature retenue
26 septembre 2020: soirée d'élection Mister Nord-Pas-de-Calais
07 novembre 2020: premier shooting photo
12 novembre 2020: Passage au JT de France 3
17 avril 2021: finale nationale à la Grande-Motte

 

Aurélia Petit