Déconfinement : et si le vélo devenait le roi des pavés lillois ?

Lille se prépare au déconfinement. Notamment dans les transports, avec une affluence de passagers qui risque de grimper en flèche. L’occasion pour les habitants lillois de privilégier d’autres moyens de se déplacer. Et quoi de mieux que le vélo.

La mobilité semble être un enjeu de taille dans la vie de la métropole lilloise, surtout après 2 mois passé confiné chez soi. Pour cela, la maire, Martine Aubry, et la municipalité ont décidé d’agir, afin d’éviter un attroupement dans les transports en commun et des bouchons dans les rues de la capitale du nord. Une envie de liberté qui peut avoir des bénéfices physiques et environnementaux.

Le 4 mai, pour ceux qui sont resté à Lille, vous avez pu apercevoir les premiers travaux boulevard Victor Hugo et rue du Molinel. Un aménagement visant à favoriser l’accès des cyclistes et à leur fournir une meilleure sécurité. La raison : un manque de sécurité qui jusque-là ne donnait pas envie aux habitants d’opter pour ce moyen de locomotion. A tel point que Lille ne figure pas dans le haut du classement des métropoles possédant un fort pourcentage de cycliste urbain. Les grands axes et les ponts de la ville devraient eux aussi bénéficier d’un aménagement dans les jours à venir.

L’idée est de développer ce que Martine Aubry appelle les REV, Réseau Express Vélo, un projet évoqué depuis plus de 5 ans mais qui n’a pas su s’implanter à 100%. Vous n’avez qu’une seule envie, c’est de vous dégourdir les jambes, alors prenez votre vélo !

Victor Demarcy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *