Lille et Lens : les frères ennemis

Depuis mai 2015, date où le LOSC s’était imposé 3-1 contre un RC Lens d’ores et déjà relégué, le derby du Nord n’avait plus eu lieu en championnat. Dimanche à 21h, Lillois et Lensois auront l’occasion de remettre le couvert au stade Pierre Mauroy.


5 ans que le monde du foot et les supporters attendaient un derby du Nord. Et pour son retour, on peut dire qu’il va frapper fort !
Et d’un sur le plan sportif. Dans l’histoire des derbys, rares sont les fois où les deux plus grandes équipes de la région ont été au même niveau. Cette saison, les deux formations sont pour le moment au coude-à-coude. Le LOSC, actuel numéro 2 du championnat, ex-aequo avec Rennes, a l’une des défenses qui encaisse le moins de buts en Europe depuis janvier 2020. Une vraie citadelle qui va devoir contrer les incessants assauts des promus lensois : du haut de leur 3e place, les Sang et Or sont sur un petit nuage depuis le début de la saison.
De l’autre, sur le plan animation… Dimanche, le stade Pierre Mauroy va sonner bien creux après l’annonce d’un huis-clos pour les événements sportifs. Erwann, abonné lillois depuis 5 ans, devait se rendre au stade dimanche. Il avait été sélectionné avec 1000 autres abonnés actifs pour faire un kop dans le virage sud du stade. Habitué de la section Chagnot de Tourcoing, il raconte : « Je suis totalement dégoûté. Avec le jeu des dérogations en début de saison, j’espérais un derby à 15 ou 20 000 personnes. On s’est ensuite fait à l’idée d’être 5000, puis 1000… Et là, 4 jours avant, on apprend qu’il n’y aura pas de public. C’est vraiment un crève-cœur, d’autant plus que je n’ai pas fait de derby au stade depuis 2010. Après, je comprends la situation qui entraîne le huis-clos, la santé prime sur le reste ».

« Un derby, c’est toujours une ambiance particulière… »

Certains supporters lillois essayent malgré tout de se mobiliser pour encourager leurs joueurs avant le match. Quelques groupes se sont aujourd’hui au domaine de Luchin pour assister à l’entrainement. Depuis le début de la semaine, on peut aussi voir ça et là des banderoles de soutien en vue du match. Mais pour Erwann, un derby avec des tribunes vides, ce n’est plus vraiment la même chose…« Un derby, c’est toujours une ambiance particulière, bien différente des autres matchs…l’absence de public change la donne. L’excitation reste présente, quand même, mais elle aurait été centuplée si la rencontre n’avait pas été à huis-clos ».
Quelques échauffourées ont quand même eu lieu entre supporters lensois et lillois dans la semaine. La routine habituelle qui accompagne un derby. Pas de quoi gâcher le retour du match le plus attendu de toute la région.
Alors, pour passer un bon moment devant le match, faites comme Erwan : regardez-le chez vous et invitez un ou deux amis – pas plus -. Vous avez intérêt à bien les choisir : si vous habitez dans la métropole lilloise, ils devront rester jusqu’au lendemain !

Julien Henninot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *