Frissons garantis

Une image vaut mieux que mille mots ! La vidéo ci-dessous résume à la perfection l’ambiance au Stade Pierre Mauroy lors du match de la finale de la Coupe Davis opposant Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert aux Croates Mate Pavic et Ivan Dodig. Pendant 3h30, les supporters français et croates ont donné de la voix pour encourager leurs équipes respectives. Circonflex Mag était au cœur de cette ambiance digne d’une finale grandiose.

Dès l’entrée des joueurs, l’ambiance est là. Bravos, acclamations du public, « allez les Bleus » : on est bien dans une finale de la Coupe Davis.

 

Au cœur des 22 920 personnes présentes ce samedi après-midi, l’ASEFT, le Club officiel des Supporters des équipes de France de Tennis tient son rang à la perfection : tambours, mégaphones et chants, les supporters participent avec une énergie communicative à ambiancer le stade. A chaque point gagné par la paire française, ils se lèvent comme un seul homme. Le reste du stade suit avec enthousiasme, comme si chaque point marqué était le dernier et qu’il permettait à l’équipe de France de remporter ce match. Les encouragements et les chants n’ont pas faibli, même quand les Français ont eu un petit passage à vide dans le 3e set et qu’ils ont laissé les Croates revenir à 2 sets à 1.

J’ai eu des frissons en jouant.

Nicolas Mahut, lors de la conférence de presse d’après-match, explique : « J’avais des frissons quand le public nous poussait et nous encourageait. C’est la dernière fois qu’il y  aura une telle ambiance en Coupe Davis et il faut en profiter un max. » Le capitaine Noah est d’accord avec lui :  « l’ atmosphère était incroyable ; tout le monde, équipe et public, ressent que c’est la dernière. » Ses larmes pendant l’hymne national en sont la démonstration « Pendant La Marseillaise, j’ai pensé que c’était peut-être la dernière fois que j’allais la chanter comme ça. ». Il est vrai que c’est sa dernière campagne en tant que capitaine de Coupe Davis et  que le tournoi va changer de formule dès l’année prochaine (on vous en parlait ici).

 

Brigitte, présidente de l’ASEFT depuis 2010 et membre depuis 2002, nous fait part de sa déception. « La nouvelle formule ne permettra pas au grand public de suivre l’équipe nationale et l’ambiance ne sera plus du tout la même. Pour la petite histoire, la première rencontre à laquelle j’ai assisté en tant qu’adhérente, c’était France-Croatie et la dernière en tant que présidente… c’est aussi France-Croatie …» Nous l’avons re croisé après le double de ce samedi : « L’âme de la Coupe Davis était présente aujourd’hui : ambiance géniale du début à la fin et fair-play de notre part. »

La tension est montée d’un cran lors de la balle de match pour les Français. Le croate Pavic est au service. Des sifflets partent des tribunes. Inadmissible à cet instant du jeu. Pavic applaudit ironiquement les quelques supporters français mais le résultat est pire : il se met à dos une bonne partie du public qui le siffle copieusement. Brigitte le regrette : « ces sifflets  ne sont pas fair-play, un public averti ne doit pas agir de cette façon, les vrais supporters condamnent fermement cette attitude. » Ce geste a d’ailleurs été signalé en conférence de presse par le capitaine croate Zeljko Krajan : « cette attitude doit changer demain. »

Après avoir raté 3 balles de matchs, les Français ont bataillé dans le 3e set et ils sont allés remporter le match au tiebreak 7-3. Délivrance dans tout le stade !

 

Sur le week-end, au regard du résultat final, la France peut avoir des regrets. Mais la tristesse d’une finale perdue est largement compensée par ce souvenir gigantesque d’une ambiance de folie.

Amélie Desjuzeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *