PARCOURSUP : ON DIT MERCI BOBBY !

Last updated:

Sa plateforme pourrait bien être la solution miracle à tous les lycéens terrorisés depuis mercredi face à leur ennemi commun : Parcoursup. La plateforme Merci Bobby propose aux 15-25 ans un coaching en ligne gratuit en échange de quelques heures de bénévolat. C’est la mine décontractée et sur un ton enjoué que Stéphane Mirandelle, son fondateur, nous a présenté son projet créé il y a un peu plus d’un an.

Circonflex Mag : Merci Bobby, un nom aussi amusant qu’intriguant, d’où vous est venue l’idée ?

Stéphane Mirandelle : Merci … parce que je pense qu’on ne le dit jamais assez, que ce soit aux autres ou à soi-même. Et Bobby car en Belgique, celui qui conduit quand les autres ont trop bu, c’est Bob. Indirectement, on ressent dans ce prénom l’envie d’aider et de transmettre. Par ailleurs, tous nos collaborateurs ont Bobby dans leurs appellations.

Surprenant ! Dites-nous-en un peu plus sur ces petits noms

On a les Bobby’ssadeurs, qui exercent divers métiers. Chacun possède un profil comprenant son parcours scolaire, une vidéo explicative de son métier ainsi que ses passions. Les étudiants les plus curieux ont ensuite la possibilité de les interroger via un formulaire disponible à la suite du profil. On retrouve aussi 80 experts en orientation et reconversion, qu’on nomme les Bobby coachs. Enfin, ceux qui sont au cœur du programme : les Bobby one.

Lorsque l’on devient jeune Bobby One, quelles vont être les étapes de sa quête d’orientation ?

Les 15-25 ans peuvent se rendre sur le site afin de découvrir notre nouveauté : Le bilan d’orientation pour tous. Ils vont remplir une série de questions un peu fun et décalées. Ils pourront ensuite choisir leurs coachs, puis suivre gratuitement leurs 20h de programme en ligne en échange d’une mission de volontariat.

Ce bénévolat fait-il partie intégrante du programme ? Est-il un moyen de découvrir une branche et de s’y plaire ?

Tout à fait. Sur le site jeveuxaider.gouv.fr, il y a beaucoup de choix. Chacun peut trouver quelque chose qui lui plait. Plus largement, je pense que les jeunes veulent agir, effectuer une mission. C’est enrichissant, ça permet de se découvrir et d’être fier de soi.

Qu’est-ce qui vous différencie des Salons de l’Etudiant, comme celui qui s’est tenu le week-end dernier à Lille, et plus largement des sites d’orientation ?

Je pense que les salons sont surtout le moyen de vendre son école en disant qu’elle est la meilleure. De plus, les personnes qui habitent loin n’ont pas forcément les moyens d’assister à tous ces événements. Sur Merci Bobby, on propose des vidéos d’étudiants partout en France qui parlent de leurs expériences et de leurs écoles. Les sites d’orientations, eux, sont peu ludiques, moins attractifs, c’est surtout beaucoup de textes qu’il faut lire, c’est assez impersonnel.

Pour finir, que diriez-vous aux jeunes qui vont se lancer sur Parcoursup ?

Merci de construire le monde de demain, allez-y, foncez, vous allez y arriver !