Art (was) up !

La plus grande foire d’art contemporain de la région était à l’honneur au Grand Palais de Lille du 15 au 18 février. Retour et impressions sur l’exposition Art Up !

Cette année, Art Up ! a mis à l’honneur les Volumes et sculptures : du plus petit au monumental ! Circonflex Mag est parti explorer les dédales des galeries. Pour vous, voici un aperçu de cette exposition, entre abstrait et concret, entre sculptures et toiles, entre grand bain de couleurs et sensibilité.

2018, exposition, art, contemporain, foire, visite, culture, Lille, Grand Palais

Dès l’entrée, le ton est donné. Art Up ! propose le beau sous toutes ses formes. Ici, des suspensions à l’allure de coquillages sculptés. Entre terre et mer, il n’y a qu’un pas, l’art contemporain n’hésite pas à le franchir !

2018, exposition, art, contemporain, foire, visite, culture, Lille, Grand Palais

Les artistes aiment jouer avec la lumière. Ce rayon lumineux permet aux visiteurs de laisser libre court à leur imagination. Un soleil ? Un astre ? Une figure géométrique ? Tout est possible. L’art contemporain laisse une grande liberté d’interprétation.

2018, exposition, art, contemporain, foire, visite, culture, Lille, Grand Palais

Certains artistes mélangent les univers. C’est le cas de ces sculptures de crânes accrochées sur un présentoir de supermarché. La mort et le quotidien ne font qu’un dans cette œuvre. L’art contemporain, c’est aussi un message à faire passer.

2018, exposition, art, contemporain, foire, visite, culture, Lille, Grand Palais

Cette œuvre s’intitule Nu au sommeil. L’artiste a voulu exposer le sommeil dans toute sa crudité. Cet oreiller apparaît dans un premier temps comme des plus banals. Il est en réalité une remise en question de notre rapport au sommeil. L’art contemporain met en doute nos plus grandes certitudes.

2018, exposition, art, contemporain, foire, visite, culture, Lille, Grand Palais

Degenerate est sans aucun doute le clou du spectacle pour Circonflex Mag : un miroir sans tain aux néons qui projette votre reflet dans un trou noir sans fin. L’expérience est d’abord plaisante. C’est amusant de se voir ainsi au milieu du vide. Puis, on commence à angoisser. Comment cette illusion est-elle possible ? Pourquoi ? Dans quel but ? Les questions fusent et c’est à ce moment que l’art contemporain joue sa plus grande carte : remettre en question nos acquis, notre monde et pousser le spectateur à la réflexion.

Joanna Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *