Amazon VS LaLibrairie.com

Pour les librairies, les fêtes de fin d’année sont une période cruciale, qui représente environ 25% de leur chiffre d’affaire annuel. Mais malgré leur réouverture, les petits commerces restent dans l’ombre face à l’hégémonie d’Amazon.  La Générale Librest a décidé de redynamiser son site web unelibrairie.com lancé il y a dix ans, une alternative pour défendre les librairies en ces temps de crise.


Les Français sont nombreux à avoir le « reflexe Amazon ». Le taux d’achat de livres sur internet, par le biais de quelques plateformes E-commerce, a explosé pendant ces temps de crise sanitaire. Rapidité de service ainsi que choix impressionnant de références sans frais de port, le géant américain semble avoir tout pour séduire dans ce groupe d’acteurs… Mais on ne peut éviter de s’interroger sur ce pouvoir quasi monopolistique d’Amazon sur la distribution de biens culturels et son impact sur les librairies.

Face à cette situation alarmante, La Générale Librest,  petite entreprise de moins de 2O salariés,  propose aux libraires, diffuseurs de presse et éditeurs français et belges d’ouvrir un compte en ligne afin de continuer à vendre. Il s’agit d’un véritable réseau de 2500 librairies indépendantes, accessibles sur un même site fédérateur, unelibrairie.com. Appelé aussi Lagénéraledulivre.com, le site a connu une demande grandissante pendant les deux confinements français, grâce à sa volonté de soutenir et de moderniser, à bon escient, la profession de libraire.

 

Des modes de transport respectueux de l’environnement

 

Le concept ? Fournir à l’internaute ce qu’il désire, en lui donnant la possibilité de se faire livrer gratuitement dans un des commerces de proximité avec lesquels l’entreprise travaille. C’est ce qui fait sa particularité. Lalibrairie.com, en plus de défendre les librairies indépendantes françaises, a un mode de livraison unique, qui permet de maintenir le lien social client-acheteur. Ainsi, si le livre recherché sur le site est disponible dans l’un des points libraires référencés, alors l’internaute aura la possibilité d’aller retirer son achat directement en librairie. Cette option est indiquée sur le site lors d’une recherche de livre, après quoi le site indiquera si l’ouvrage est disponible ou non, dans des points libraires à proximité. Ce faisant, le lecteur va à la rencontre d’un libraire, avec lequel il retrouve ce lien authentique et précieux client-vendeur, qui le conseillera et le guidera vers ses prochaines lectures. Pour la librairie.com, ce contact physique reste un point important dans la vente.

Dans le cas contraire, si aucun des points libraires de proximité ne possède l’article demandé, la livraison se fera à domicile. La différence ? Cette fois, l’article ne proviendra pas d’une librairie locale, mais du stock du site logistique de l’entreprise basé à Ivry-sur-Seine (qui contient plus de 800 000 références d’ouvrages). A la différence d’Amazon, qui a imposé un modèle de livraison gratuite, la livraison dans ce cas reste payante (entre 0,5 et 4 euros). Cette petite participation aux frais de port est considérée comme nécessaire pour la PME, qui a à cœur d’effectuer des acheminements responsables éthiquement, via des modes de transports respectueux de l’environnement (La Poste et DPD).

 

Un canal d’échange personnalisé entre libraires et clients

 

Le site web de lalibrairie.com privilégie aussi l’échange client-libraire, de manière dématérialisée, en proposant des rubriques comme  Les conseils de lecture de nos libraires  ou les libraires font part de leurs lectures coups de cœur. La plateforme propose aussi des conseils des lecteurs, qui peuvent noter et laisser leur avis sur un ouvrage. Lalibrairie.com a donc la particularité de faire vivre les librairies françaises fragilisées par la crise sanitaire tout en maintenant un canal d’échange personnalisé entre libraires et clients. Cette plateforme a tout des grandes enseignes en ligne, mais se démarque par sa vision responsable et sociale de la vente.

 

Lucille Berthouloux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *