Bouge ta région !

L’ambiance est studieuse, mais conviviale. Plus de 100 jeunes de 25 à 30 ans sont réunis et parlent politique… c’était l’évènement Bouge ta région qui avait lieu ce week-end. Circonflex est allé y faire un tour…

Les jeunes se foutent de tout ? Cette pancarte jaune attire indéniablement le regard des visiteurs. Elle est accrochée sur une grille, en plein milieu d’une salle du Siège Régional. C’est autour de ce préjugé si répandu que démarre le week-end Bouge ta région. Déjà, des voix s’élèvent. Indignées, révoltées. « C’est faux ! On s’intéresse à plein de trucs ». Un groupe de garçons de 18 ans réplique : « Nous par exemple, on s’intéresse aux métiers de l’agriculture. Parce qu’on a grandi dans ce milieu et parce qu’on s’oriente aussi dans cette voie professionnelle ». « Nos grands-parents ou nos profs, ou même nos parents nous disent souvent qu’on ne fiche rien, que c’était mieux avant , renchérit Léa, une jeune Amiénoise. Moi, je ne suis pas d’accord, on a plein de centres d’intérêts ».

On ne passe pas toutes nos journées devant Netflix. On s’engage !

La matinée était consacrée à un échange, plutôt haut en couleurs, pour déconstruire ce préjugé tenace, et pour comprendre son impact sur le dialogue. Certains jeunes, à l’image de Chloé, sont offusqués de cette image qu’ils véhiculent bien malgré eux : « On n’est pas tout le temps ultra connectés. C’est vrai qu’on est la « génération internet » comme on dit souvent, mais on sait poser nos portables et ne pas passer toute une journée devant Netflix ou Facebook ! On est plein d’énergie, on sort, on fait du sport, on s’engage ! ». La journée s’est poursuivi en petits ateliers, animés par des animateurs du CRAJEP (Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire). Les participants ont été invités à écrire leurs engagements sur des bouts de tissus. Nous avons ainsi pu lire « Se bouger en débattant », « Développer le territoire », « S’ouvrir à de nouvelles cultures », « Créer des actions locales » … Certains, forts de leurs convictions, s’en sont même fait des bracelets pour les avoir toujours à portée de main.

Un concert de MB14 était organisé

Mais la phrase qui résume le mieux la volonté des jeunes, c’est celle-ci : « des temps d’échange plus fréquents entre jeunes et élus ». C’est ce qu’ils veulent poser comme action concrète dans la région. Bien sûr, aucune solution miracle n’a été apportée, mais la volonté de faire est là. Gageons sur cette énergie, enthousiaste et citoyenne ! Elle représente l’avenir de la région.

Laure Monfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui sommes-nous ?