Vidéo Mapping Festival : Une rétrospective

La Fête de l’Animation a laissé place à son grand frère : le Video Mapping Festival. Plus beau, plus grand, plus technique, ce grand spectacle a aussi ramené plus de monde. Pas loin 80 000 personnes pour être précis ; un nombre qui témoigne bien du succès de cet évènement… exceptionnel. Le Video Mapping Festival a été « the place to be » le temps d’une nuit.

 

Plongés dans le noir, lumières de la ville éteintes, les façades des bâtiments nous ont raconté des histoires : ils se sont construits et déconstruits, se sont versés et renversés, ont été habités et vidés. «  C’est incroyable, s’exclame une petite fille, on n’a pas l’habitude de voir ce genre de spectacle avec toutes ces images. Moi, j’adore ! »  Amis, familles, enfants, adultes : tout le monde a quitté son petit chez soi, bravé la pluie et le froid et s’est réuni en dessous de ces géants éclairés pour un spectacle aux milles couleurs. Qui n’aurait pas apprécié ce mélange étrange entre art et magie ?

lille 2018 video mapping festival lumières ville nord lillois évènement culture famille région nord

On croirait presque à ces mirages, à ces spectres, ces spectacles aux allures étonnantes. Ils sont à chaque coin de rue, prêts à nous surprendre : « Regarde là ! Encore un autre ! », entend on dans la foule. Le temps d’une nuit, le temps d’une soirée, les monuments de la ville sont le terrain de jeux des artistes.

lille 2018 video mapping festival lumières ville nord lillois évènement culture famille région nord

Voyageant à travers les rues de la ville, vous aviez juste à ouvrir les yeux, ouvrir les oreilles pour rencontrer de nouveaux lots de fantaisie : l’Opéra se fait dévoré par les flammes, le bâtiment de la Voix du Nord honore ses travailleurs dans leurs bureaux, la Statue place de la République est le centre d’une cristallisation merveilleuse.

lille 2018 video mapping festival lumières ville nord lillois évènement culture famille région nord

Dans la rue de Béthune, c’est un conte poétique et coloré qui est diffusé. On y rencontre une bénévole qui attend là, flyer à la main. Depuis le début du circuit, on en a croisé quelques-uns comme elle. « On est là pour renseigner les passants, les informer. Il faut aussi s’assurer qu’ils ne s’approchent pas et ne montent pas sur les équipements. » Les installations sont en effet lourdes et impressionnantes. On se retourne vers elle. Etudiante à Lille ? « Non, je ne suis même pas de Lille mais j’ai entendu parler du Festival et j’ai tout de suite postulé. C’est important de soutenir des projets comme celui-ci. Je m’intéresse beaucoup à la culture et à l’art. C’était l’occasion idéale et je ne suis pas déçue. » On lui souhaite bon courage, notamment à cause du froid glacial et des quelques gouttes qui tombent parfois. Elle va devoir rester à son poste jusqu’à 1h00, heure de fermeture du Festival.

lille 2018 video mapping festival lumières ville nord lillois évènement culture famille région nord

Les yeux des enfants émerveillés sont les souvenirs qui restent de cette nuit. Il y a des rires et des critiques joyeuses. Festival rime avec familial ; et c’est le pari réussi du Mapping. Ils étaient tous là pour l’occasion, des plus petits aux plus grands : « On ne va pas pouvoir faire le grand tour, le petit est déjà fatigué, explique un père de famille en désignant son fils de 5 ans. Mais avant… on va quand même aller faire un tour dans le Vieux-Lille. » On ne veut pas y partir, c’est aussi un peu cela le message. On veut en profiter parce que sur Lille, le spectacle ne dure que cette nuit unique.

D’autres évènements sont cependant organisés si vous avez manqué celui-ci. Le Video Mapping Festival part s’installer :

  • Béthune (Labanque) le samedi 7 avril ;
  • Gosnay (Chartreuse des Dames) le samedi 14 avril ;
  • Albert (Basilique), du samedi 21 au samedi 28 avril ;
  • Denain (Parcours dans la ville), le samedi 12 mai ;
  • Villeneuve d’Ascq (LaM, Nuit des Musées) le samedi 19 mai ;
  • Bruay-la-Buissière (Cité des Électriciens), le samedi 2 juin ;
  • Saint-Riquier (Abbaye, Festival de l’Abbaye), du vendredi 6 au samedi 14 juillet ;
  • Verberie (Château d’Aramont, Festival des Forêts), le mercredi 11 juillet ;
  • Steenvoorde (Église, AMM Fest’), le vendredi 20 juillet ;
  • Arras (Beffroi), le samedi 1er septembre.

Un programme assez complet pour aller découvrir et redécouvrir les travaux fantasmagoriques de tous ces artistes.

 

Pauline Le Toullec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *