Un été lillois chamboulé

Pour les habitués du Lille estival vivant et festif qui nous est proposé chaque année, quelle déception ! 2020 dérogera cette année à la tradition. À contexte exceptionnel, mesures exceptionnelles et notre belle capitale du nord n’y échappera malheureusement pas, tout comme la région toute entière.

Commençons de manière chronologique cet été un peu spécial à venir. Avec des mesures annonçant des réévaluations de la situation des restaurateurs d’ici à début juin, les traditionnelles célébrations post partiels des différentes facultés de la ville semblent bel et bien compromises. Nous avons une pensée toute particulière pour tous les étudiants en PACES qui auront sacrifiés de nombreuses soirées dans l’espoir de tout lâcher une fois l’année terminée …

Risque sanitaire trop élevé

La traditionnelle Fête de la Musique qui se tient chaque année le 21 juin risque fort elle aussi d être annulée pour cause de pandémie. Au vu du nombre important de personnes rassemblées au même endroit, le risque sanitaire semble bien trop élevé. Il reste néanmoins possible que certaines initiatives (comme celles que nous avons pu voir pendant cette période de confinement) soient prises de jouer de la musique dans un quartier, afin de détendre un peu l’atmosphère et nous permettre de nous évader le temps d’une soirée.

Sting et Nekfeu

Restons dans le domaine musical, avec cette fois-ci un événement attendu par grand nombre d’habitués : Le Main Square Festival. Il devait se dérouler du 3 au 5 juillet prochain. Bien sur, le festival a annulé son édition à cause des risques trop grands que cela représentait. Des artistes comme Sting et Nekfeu ainsi que des groupes comme Twenty One Pilots ou encore les Black Eyed Peas étaient à l’affiche. D’autres festivals sont dans le même cas dans la France entière, des Solidays à Paris en passant par Calvi on the Rocks, sur l’Ile de Beauté.

Mais la grosse interrogation pour la Métropole concerne l’évènement le plus prisé de notre région, la Grande Braderie de Lille. Elle est pour l’instant encore maintenue, mais le doute plane sur cet évènement qui rassemble, le temps d’un week end, entre 2 et 3 millions de personnes venues de toute l’Europe pour découvrir les objets vendus par quelques 10 000 exposants. La maire de Lille s’est exprimé sur le sujet dans les colonnes de la Voix du Nord, et a annoncé que la décision d’annuler ou non l’évènement serait prise en juin.

Mais ne laissons pas ces annulations assombrir notre été lillois. Les parcs auront sûrement ré-ouverts, nous permettant de profiter du soleil, LA star de ces semaines de confinement. Le contact humain redeviendra également possible (dans une certaine mesure). Et ne l’oublions pas, le contexte est exceptionnel : tous ces beaux moments qui rythment habituellement la vie estivale de la région reviendront, encore plus joyeux, plus intenses, plus forts…

Simon Prouvost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *