Tout savoir sur CineComedies

Si vous êtes fêlés de cinéma, et plus spécifiquement de comédie, vous vous devez d’ organiser un planning pour assister à CineComedies. Lillois, Lilloises, pas de panique, nous avons tout détaillé pour que vous appréhendiez au mieux cet évènement.

Le festival se déroulera du 2 au 6 octobre et se tiendra principalement dans deux lieux : la Gare Saint Sauveur et l’UGC Ciné Cité de Lille. Et c’est le nouveau volet de la mythique saga hollywoodienne La Vérité si je mens qui ouvrira mercredi à 20h30 cette deuxième édition de CineComedies. L’équipe du film sera présente sur place pour ce qui pourrait être considéré comme une avant-première, le film sortant deux semaines plus tard.

Lille ne sera pas le seul théâtre des projections et représentations du festival. D’autres villes dans la métropole, comme Marcq en Baroeul, accueilleront certains évènements. Et justement, si vous êtes un grand fan de Belmondo, et que vous êtes libre le jeudi 3 octobre dans l’après-midi, n’hésitez pas à vous y rendre pour assister à la projection de L’homme de Rio de Philippe de Broca (1964). Pour les absents, une autre séance est prévue la veille à la Gare Saint Sauveur à 14h. D’autres villes plus éloignées de la métropole comme Santes (une vingtaine de minutes en voiture depuis Lille) accueilleront elles aussi des étapes du festival.

Pour cette deuxième édition, le pays invité ne sera pas des plus exotiques, puisque ce seront nos amis belges qui participeront aux festivités. Une soirée spéciale sera consacrée au cinéma belge le jeudi 3 octobre, durant laquelle nous pourrons retrouver différents évènements (apéro mix avec Dj Aziz Konkrite et live du groupe Popcorn).

C’est d’ailleurs la journée entière qui sera aux couleurs de la Belgique avec les projections de La Patinoire de Jean Philippe Toussaint (Gare Saint Sauveur à 17h), de Trop belge pour toi ( qui est considéré comme le meilleur de la comédie belge en 5 courts métrages) à 15h, au même endroit ou encore Mon Ket, de et avec François Damiens (19h à l’UGC Lille). Ce dernier a la particularité d’être entièrement filmé en caméra cachée, procédé par lequel on ne peut que retrouver la patte du réalisateur.

À partir de 19h, à la Gare Saint Sauveur, une soirée wallonne / flamande clôturera cette belle journée. Elle se poursuivra ensuite à 21h30 avec la projection en plein air de Dikkenek, la madeleine de Proust de la comédie belge.

D’autres classiques cinématographiques seront aussi à l’affiche, comme par exemple La grande vadrouille, les bronzés font du ski ou encore La folie des grandeurs avec Louis de Funès.

 

Pour les plus grands fans de ce dernier, une exposition devrait (si ce n’est pas encore fait) attirer votre attention. Jusqu’au 6 octobre encore, au Palais Rihour, se tient l’exposition Gérard Oury. Pour ceux qui ne connaitraient pas ce fin cinéaste, il est simplement l’un des roi du Box Office en France avec, à son actif, les plus grands classiques de la comédie française : on retrouve La grande vadrouille et La folie des grandeurs, bien sur,  mais aussi L’as des as ou encore Les aventures de Rabbi Jacob. Cette exposition a pour but de célébrer le centenaire de la naissance de Gérard Oury, en retraçant sa carrière de cinéaste et ses nombreuses collaborations avec les acteurs que sont de Funès, Belmondo, Richard ou encore Bourvil, le tout autour de documents rares, d’accessoires de tournages et d’archives vidéos.

Néanmoins, le 7ème art, ce ne sont pas seulement les longs métrages, et une comédie peut aussi s’inscrire sur une durée bien inférieure à celle d’un film de cinéma. Et ça, les organisateurs du festival l’ont bien compris puisqu’ils ont ouvert il y a un moment déjà, l’espace candidature pour le prix CineComedies Talents. Pour faire court, c’est un concours vidéo ouvert à tous, qui a pour but de faire émerger les nouveaux talents de la comédie. Les courts métrages devront faire moins de 3 minutes, seront projetés le 6 octobre lors de la cérémonie de clôture, et seront soumis à un jury qui décernera 3 prix : le Grand prix du jury, le Prix du scénario, et Le Prix du public. Les participants ont du suivre un thème précis, défini au préalable par les organisateurs du festival : l’arroseur arrosé, en référence au premier gag de comédie de l’histoire du cinéma des Frères Lumières datant de 1895. Les inscriptions étant fermées depuis le 15 septembre, ce sera maintenant à Amelle Chahbi, la présidente du jury de sélection, et à ses confrères de déterminer qui repartira avec les 2 000€ de récompense.

CineComedies, 2ème volet, c’est à Lille du 1er octobre au soir jusqu’au dimanche 6 octobre avec chaque jour des évènements, pour la majorité gratuits. N’hésitez pas et foncez, une fois ! Comme diraient nos amis wallons…

Simon Prouvost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *