Sans Val’ on tient !

Vendredi 14 février. Nul besoin de le préciser…mais on le fait quand même … c’est la Saint Valentin. Depuis la mi-janvier, les publicités nous agressent à coups de cœurs rouges. Les déclarations dégoulinantes inondent les réseaux. Aucun média ne nous épargne… et Circonflex Mag ne va pas déroger à la règle ! Heureusement, demain, c’est fini !

Dans la rédaction de Circonflex Mag, on papote entre nous, et l’on s’est rendu compte que le 14 février n’avait plus vraiment de sens pour nous, les jeunes. C’est redevenu un jour comme les autres, voire une date à oublier. La plupart vous diront, plutôt avec véhémence, que c’est une fête commerciale, sans intérêt. Alors, pourquoi la fête des amoureux agace-t-elle autant, surtout chez les plus jeunes des millennials et leurs petits frères et sœurs de la génération Z ? Jean Claude Kauffmann, sociologue, le résume bien : « Ce n’est pas une fête de l’amour mais une fête des couples qui mettent en scène la norme conjugale. Il y a une mise en scène du bonheur amoureux. Même dans les restaurants, il faut montrer que l’on est heureux, que l’on est dans la norme ». Quand on est jeune, aspire-t-on à être dans la norme ?

Gnangnan, has been

La Saint Valentin fleure bon l’amour, mais doit-on l’attendre pour la célébrer ? Amoureux intérimaires ou célibataires à durée indéterminée, vous voilà en tête-à-tête avec votre précarité amoureuse. Les marques, les fleuristes, et les restaurateurs, quant à eux, ne se posent pas de questions : les commerçants mettent du cœur à l’ouvrage …et à toutes les sauces ! La région du Nord n’est pas en reste, elle est d’ailleurs l’une des plus attachée à fêter les Valentins et les Valentines. La mi-février est un temps fort pour les restaurateurs de la région. Ilies, second du restaurant Le H de l’Hermitage Gantois, nous fait partager son expérience: « Comme d’habitude, on est complet le soir du 14. On a créé un menu spécial pour l’occasion et je dois avouer qu’il est plutôt sexy ». Selon les dernières données récoltées en 2017 par data.gouv, la région du Nord se place en 2e position en termes de côte de popularité pour la Saint Valentin, en France. 78% des personnes interrogées pensent la fêter contre 64% en moyenne sur l’ensemble des régions françaises. 2/3 ont un budget compris entre 50 et 100€ en sorties/cadeaux. Toutefois, les données récoltées sont à nuancer car on observe une très nette désaffection des jeunes envers le « date » de février. Jugée gnangnan , has been ou encore trop commerciale par les jeunes célibataires et même par les couples … la Saint Valentin tombera-t-elle, un jour, aux oubliettes ?

Rose de Montmorillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *