Les 70 ans d’Emmaüs, ça se fête !

Samedi 30 mars 2019 à la gare Saint-Sauveur, la septième édition du salon d’Emmaüs Nord-Pas-de-Calais a fait carton plein, au propre et au figuré ! Les 9 000 chineurs qui s’y sont déplacés ont permis de récolter 63 000 euros : aux bonnes affaires se sont mêlées les bonnes actions …

Tous les stands ont fait un carton.

De 9h30 à 18h30, la Gare Saint Sauveur a été envahie par toutes sortes d’objets, plus ou moins insolites. Les groupes Emmaüs du Nord-Pas-de-Calais, de Picardie et d’Europe ont investi la place pour leur grande vente solidaire annuelle, ouverte à tous. Dans une ambiance conviviale et sur plus de 3 500 m² , il y en avait pour tous les gouts et toutes les bourses.

La clé de la réussite pour trouver son bonheur dans les brocantes c’est d’arriver tôt, et ce jour là, la règle n’y dérogeait pas. Annie, 75 ans, est arrivée à 9h30 pétante : « je suis très heureuse d’avoir trouvé des supers casseroles qui remplaceront les miennes, qui commencent à dater un peu »

Nous avons récolté 63000 euros, c’est notre meilleur salon.

Premiers arrivés, premiers à choisir entre meubles, objets déco, petit électroménager, vaisselle, livres, jouets, vêtements mais aussi, plus inhabituels, œufs frais et bios, linge de maison, informatique. « Tous les stands ont fait un carton, mieux que l’année dernière » explique Anne Saignier, présidente d’Emmaüs Nord-Pas-de-Calais. Nous avons récolté 63 000 euros, c’est notre meilleur salon depuis qu’il se tient à la gare Saint-Sauveur ». Les fonds récoltés à Lille financeront les actions de l’association au niveau régional, national et international. « Généralement, on divise la somme en trois parts égales pour les différentes missions de solidarité, ajoute la présidente. » Par exemple l’an dernier, l’argent du salon avait permis de financer les projets d’aide à l’insertion des demandeurs d’asile ou la communauté de la Halte Saint-Jean à Saint-André.

Ce succès s’explique d’une part grâce à la participation symbolique d’un euro à l’entrée par visiteur (et plus si générosité !), mais aussi par la campagne nationale lancée pour les 70 ans d’Emmaüs cette année. L’événement était soutenu par Lille 3000 et la ville de Lille avait gratuitement mis à disposition de l’association la gare Saint-Sauveur.

Ch’ti Henry.

Le salon était aussi rythmé par plusieurs animations festives et gratuites. Plusieurs Géants du Nord et du Pas-de-Calais étaient disposés dans la cour de la gare et attendaient d’être pris en photo, le plus prisé était bien sûr celui de l’abbé Pierre appelé Ch’ti Henry. Des spectacles humoristiques sur scène ont également complété le programme. La musique était aussi au rendez-vous : les groupes 40’N et JameSon’ FolkAcoustique se sont produits entre deux danses flamandes traditionnelles.

Entre deux bonnes affaires, les chineurs pouvaient profiter d’une exposition de photos prises par l’Abbé Pierre lui-même dans de nombreux pays. Intitulé  L’abbé Pierre photographe : un regard sur le monde , cette exposition temporaire présente 70 photos extraites du fond Abbé Pierre situé aux Archives nationales du monde du travail à Roubaix. Ces photos sont accompagnées d’appareils photos, de lampes, d’objectifs, de planches-contact, de diapositives et de nombreux accessoires ayant aussi appartenu à l’emblématique fondateur d’Emmaüs. Marc et sa femme l’expliquent, « on est très heureux d’avoir pu faire découvrir à nos enfants Léo et Nina ce grand bonhomme qu’est l’Abbé Pierre ! »

Soizic Thiriez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *