Vincent Peillon : Le candidat de la mobilisation

Mehdi Chalah, 23 ans, est étudiant en Master 1 Droit publique à Lille 2, président du Mouvement des Jeunes Socialistes du Nord, et attaché parlementaire de la Maire Député de Denain. Il soutient Vincent Peillon dans ces primaires de gauche et se confie à Circonflex Mag.

Circonflex Mag : Pourquoi Vincent Peillon ?

Mehdi Chalah : Tout d’abord parce qu’il a été l’un des seuls à vouloir que François Hollande se représente pour ces primaires de gauche. Pour moi, c’est une bonne raison. Hamon et Montebourg ont été ceux qui ont frondé et qui ont créé cette division au sein du parti socialiste. Pareil pour Valls, qui lui aussi est clivant! Vincent Peillon est un homme responsable au centre de la gauche,

C’est un candidat de rassemblement.

Depuis quand le suis-tu ?

Depuis qu’il s’est présenté, il y a 1 mois. Je n’avais pas encore d’opinion tranchée, mais je n’approuvais pas le programme des autres candidats. Quand Vincent Peillon s’est déclaré, j’ai apprécié la démarche de son projet.

Le déclic qui a fait que tu te sois engagé pour lui ?

Lorsque François Hollande a renoncé à se présenter, je ne savais plus pour qui j’allais pouvoir voter. Mais attention, c’est un candidat qui me plait réellement, ce n’est pas par dépit que je le soutiens, loin de là !

Pourquoi t’investis-tu en politique ?

Il y a longtemps que je m’intéresse à la politique. J’ai été membre de différentes associations dans mon lycée et dans mon collège. J’étais conscient des injustices et des inégalités qui existaient autour de moi. Je voulais aider ce pays en donnant de ma personne. Et puis je viens d’un quartier populaire et d’une famille issue de l’immigration. Nos valeurs, ce sont celles que défend la gauche. Voilà pourquoi je m’investis en politique.

Quelles mesures te plaisent, dans le programme de Vincent Peillon, qui concernent les jeunes ?

Il y a l’extension de la garantie jeunesse, le bouclier social, les mesures sur le patrimoine universel. Il s’attaque également à la réforme de l’enseignement supérieur, comme il l’a fait lorsqu’il était ministre de l’Education Nationale avec l’école primaire. Tous les candidats ont des mesures pour la jeunesse mais celles de Vincent Peillon sont plus convaincantes.

Trouves-tu que les jeunes sont assez impliqués en politique ?

Non pas suffisamment ! Et en même temps, c’est normal ! Ce n’est pas une matière qui intéresse les jeunes. Mais il y en a qui s’engagent quand même, c’est mon constat. Dans notre société, les jeunes sont les plus précaires. La génération des 18 – 25 ans est celle qui est la plus affectée par la pauvreté. Et c’est pour elle qu’on trouve le moins de solutions. On a souvent privilégié des choses en mettant de côté les jeunes. Mon message, c’est « faites de la politique ! »

Que faut-il faire selon toi pour qu’ils s’investissent davantage ?

Le point essentiel pour que les jeunes s’investissent, c’est qu’il faut savoir tenir ses promesses. Et puis, pour renouveler la classe politique, il faut avoir des idées et des propositions qui leur plaisent et leur donner des responsabilités. On doit tout mettre en œuvre pour ça !

Si Vincent Peillon ne passe pas au deuxième tour, quel candidat pourrais-tu soutenir ?

J’ai envie qu’il soit élu ! Mais une chose à la fois. J’espère qu’il sera présent au deuxième tour des primaires, mais s’il n’en est pas, je ferai mon choix. Au premier tour, on choisit un candidat. Au deuxième tour, on élit un candidat.

Et Valls, qui est en tête dans les sondages ?

Vous voulez des exemples de sondages ? Hillary Clinton en tête des sondages pour les Présidentielles américaines. Juppé qui était déjà pressenti comme le prochain Président de la République. Sarkozy aussi était en tête des sondages pour passer le premier tour des primaires de droite. Le seul sondage, c’est l’élection et c’est dimanche…

Les primaires de la gauche et des écologistes se tiennent les dimanche 22 et 29 janvier. Pour savoir où et comment voter, rendez-vous ici.
Matthieu Leblond

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *