Un réveil dominical en musique

Dimanche matin, malgré le froid, on s’est laissé charmer par un brunch organisé au nouvel Institut de la photographie. On a donc quitté nos draps chauds pour aller dévorer un peu d’art et de musique disco, mais pas que…

C’est au 11, rue de Thionville, derrière les portes bleues d’une ancienne maison de maître, que se trouve l’entrée du musée. Cette belle demeure est en fait le lycée Edouard Lalo qui a fermé ses portes en 2011. Et c’est en 2017 que le lieu s’est transformé en musée. Sa devise est simple : il se veut comme un lieu de ressources, de diffusion, d’échanges et d’expérimentations.

On jette un coup d’œil sur les portraits de famille de Thomas Struth avant de s’aventurer dans une pièce embaumée par la House music des vinyles du DJ Afrojaws et les odeurs qui s’échappent des assiettes du public. L’ancienne cour accueille des petites installations en bois, une roulotte, et un photomaton. Il y a aussi un café pour vous restaurer de 12h à 18h. On a goûté pour vous quelques uns des plats et on vous propose une sélection de ce que l’on a préféré :

  • Le riz noir à la coriandre, aux carottes colorées et à la feta,
  • Les délicieuses viennoiseries de la Maison Doucet,
  • Les brochettes de poulets façon teriyaki accompagnées de tzatziki.

L’endroit est très agréable, on peut déambuler dans cet espace avec nos assiettes avant de poursuivre la visite de l’Exposition extraORDINAIRE.

Vous l’aurez compris, ce lieu en plein cœur du vieux Lille mérite le détour. La programmation de dj est très riche et vous fera voyager tous les dimanches jusqu’au 15 décembre.

Romane Ribeiro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *