Spermatozoïdes : le grand confinement !

L’époque est aux défis. Et si c’était le moment de vous en lancer un ?  Le No Nut November a fait tomber les plus vaillants guerriers, glaive à la main. Car le combat le plus difficile à mener,  comme le disait Rocky, c’est contre soi-même. Cet effrayant challenge -pour certains- et purificateur -pour d’autres- consiste à ne pas éjaculer pendant un mois. Dès aujourd’hui, lâchez votre arme, cessez de vous battre et commencez une vraie bataille : celle contre vous-même. En vous posant ou non la bonne question : pourquoi ?

En 2011, sur le forum Reddit, un utilisateur propose à tous les hommes de ne plus se masturber durant un mois. Par la suite, dans l’optique du « toujours plus »,  les adeptes du défi ont ajouté une difficulté supplémentaire : celle de ne plus éjaculer du tout…incluant donc l’abandon de toutes pratiques sexuelles durant cette période.

Tout comme les soldes, plus on se retient, plus c’est jouissif. 

Qu’on se le dise, certains affirment que Le No Nut November est un défi moins difficile que le Movembre, qui invite les hommes du monde entier à se laisser pousser la moustache,  afin de sensibiliser et de récolter des fonds pour la recherche sur les maladies masculines telles que le cancer de la prostate. Moins difficile peut-être -quoique …- mais cela ne veut pas dire qu’il ne l’est pas. Cette auto-privation d’orgasme a-t-elle des effets sur notre corps et notre mental ?

Tout comme les soldes, plus on se retient, plus c’est jouissif. Le fait de retenir son éjaculation durant une période donnée a pour avantage d’améliorer la puissance de celle-ci, explique très scientifiquement à 20 Minutes Stéphane Droupy, urologue et responsable du Conseil scientifique de l’Association française d’urologie. Cette abstinence, qui peut sembler absurde a, paraît-il,  de bons effets sur la concentration. Stéphane Droupy précise que le fait de contrôler l’envie de se masturber, et donc d’éjaculer, nous permet d’encourager notre concentration ; pour les plus philosophes d’entre nous de « cultiver le côté platonique de la sexualité » ; et pour les plus romantiques de faire murir des fantasmes avec votre partenaire.

Mais n’oubliez pas, comme son nom l’indique, ce challenge du No Nut November ne dure que le mois de novembre –qui a dit  « encore heureux » ? Ne vous abstenez pas plusieurs mois, sinon vous risqueriez, toujours selon notre spécialiste, de perdre votre capacité d’érection, ainsi que votre libido. Quant à vous, mesdemoiselles et mesdames, tenez-vous le pour dit : l’abstinence sexuelle longue peut aussi provoquer une perte de libido.

Toutes ces précisions étant dites, à vous de jouer –ou pas ! Si, pour une raison ou pour une autre, le défi vous emballe, armez-vous de courage, et abstenez vous dès aujourd’hui, dimanche 1er novembre jusqu’au mardi 1er décembre à minuit. Mesdames et messieurs -oui mesdames, personne n’est épargné- … bonne chance !

Hippolyte Gorisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *