Samedi 16 novembre, on défripe !

Samedi rime avec …sortie ! Circonflex Mag a trouvé pour vous un événement plutôt original. C’est à la Gare Saint Sauveur (17 boulevard Jean-Baptiste Lebas, Lille), un endroit que vous connaissez bien, ça se passe samedi 16 novembre 2019 de 15h30 à 1h du matin, et ça s’appelle La Défripée. L’événement ouvre le Festival des Solidarités Internationales organisé par la ville de Lille. Le concept de cette Défripée ? De la Fripe et des DJ Sets. Un mélange unique qui permet de chiner de la mode éthique et responsable et de profiter de concerts gratuitement.

Deux lieux de la gare Saint Sauveur sont réquisitionnés pour cet événement. Le Bistrot de St So accueillera, de 15h à 20h, la grande vente de vêtements rassemblant les friperies lilloises et des acteurs de la mode responsable. Parmi ces friperies, vous connaissez certainement  Maiterama vintage, La Fripe C’est La Fête, La Fripe Française, FALT, Baraque à fripes, BON CHIC BONNE FRIPE, Magasins Oxfam de Lille, Epopée Vintage, PACALY, Fripeur Le Dauphin. Un bon nombre d’enseignes qui vous permettront de trouver les pièces de vos rêves tout en luttant contre le gaspillage vestimentaire. À partir de 21h, la musique prend le relais. Les DJs, et pas n’importe lesquels, feront monter les décibels. À l’affiche, Choupichatte DJ’s, Sigmet, Mitsuko, HAL, PA•JE ou encore Modeste Baron.

L’autre rendez-vous, c’est au cinéma de la Gare Saint Sauveur, avec deux événements qui vont faire travailler votre créativité. La Défripée vous propose de participer à un atelier couture de 15h à 17h30. Thème de la rencontre : comment customiser de bons vieux vêtements, et leur redonner une seconde vie. Et pour continuer sur cette belle lancée, de 17h45 à 20h – sur inscription – , vous pourrez assister à des ateliers et des rencontres sur le thème Imaginer la mode en 2050. Une bonne façon de discuter des moyens de fabrication de nos vêtements et de la mode du futur. Et une excellente occasion de rencontrer Majdouline Sbaï, sociologue en environnement, Lila Ravaloson, styliste et créatrice ainsi que Sihem Dekhili, enseignante chercheuse en marketing.

Laurane Becquerelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *