Du pire au meilleur : le TOP 6 des souvenirs de Noël

Ding, ding, dong… Noël est de retour, la bûche, le sapin, le repas de famille, tous les ingrédients sont là pour préparer la fête. Nous avons tous des souvenirs de nos premiers et délicieux noël : des cadeaux, des lumières scintillantes, des guirlandes qui clignotent…  L’odeur de la sève du sapin, le toast grillé du foie gras… mais pour certains, le 24 est tout autre chose. Voici un recueil de quelques souvenirs de Lillois, sélectionnés pour vous.

Bûche et… castagne à minuit : (Marie, 22 ans)

2011, juste avant les élections.  Des tontons qui participent et alimentent les débats, et qui, comme dans toute démocratie qui se respecte, préfèreraient que l’autre soit du même avis que lui. Entre deux – ou quatre, ou cinq peut-être ? – verres de rouge, et peu après minuit, l’un des tontons, pas d’accord du tout, se lève, empoigne le sapin en plastique vert brillant de mille feux (et qui n’avait rien demandé), le soulève tel un trophée, le brandit, et d’un geste rageur d’avoir été contrarié, l’abat sur la table, ce qui casse toute la déco, et… l’ambiance bien sûr ! Dîner et Noël ruinés, plus personne ne s’adresse la parole pendant au moins trois semaines. Non, ne soyez pas inquiet, il y a eu des réconciliations ensuite… après les élections, sans doute…

 

GameCube et gros paquet : (Benoit, 28 ans)

En 2002, j’avais 11 ans, et c’est chez mes grands-parents que Noël se passait. Depuis des mois, j’en rêvais, de cette GameCube, déjà avant l’été, l’espérant pour les vacances. Malheureusement, je n’avais pas assez bien travaillé à l’école. La GameCube était quand même sur ma liste au Père Noël, pour rêver un peu, avec un autre jeu. Le moment d’ouvrir les paquets arrive.  Je déballe le premier cadeau  de mes parents, c’est le jeu que j’avais  demandé ! Juste le jeu …Et puis mes grands-parents me donnent  un gros paquet, une espèce de coffret-Lego-grosse-boîte. Bien cachée à l’intérieur, emballée, neuve… la GameCube ! Meilleur souvenir de Noël à cet âge-là !

Chocolat et secours émotionnel : (Christine, 24 ans)

Hum… 2015, un Noël un peu pourri, rien de prévu, ma famille à l’étranger et moi, obligée de rester ici. Bon, il n’y a pas 36 solutions, je n’en vois que deux : soit faire le tour des soirées ouvertes, soit aller chez des potes. Je retrouve ma meilleure amie, qui va encore plus mal que moi ! Toute seule, son copain parti, imprévu familial paraît-il, mais bon… Et elle qui pleurait, pleurait ! Je l’ai réconfortée toute la soirée, autour d’une boîte de chocolat. C’est pas beau l’amitié, la vraie ?

 

Le plus beau jour de ma vie : (Olivier, 33 ans)

C’est ce que l’on dit de son mariage. Et moi, il a commencé un Noël ! Je devais retrouver des amis, mais accompagné d’un pote à moi. Bon, finalement, il n’a pas pu venir. Alors, à cause des places, et pour le remplacer, mes amis m’ont proposés de me présenter une amie à eux, que je ne connaissais pas. J’appréhendais un peu, évidemment. Mais… j’ai immédiatement sympathisé avec cette nana formidable. Résultat : nous sommes mariés depuis 3 ans !

 

Noël très indigeste : (Simon, 19 ans)

Le pire Noël de ma vie, je crois. J’avais genre… 10 ans. Gros dîner de réveillon, plein de monde, toute la famille, on dine tous ensemble. Et moi, j’aime bien les huitres. Alors j’en ai mangé plusieurs, et ma maman m’a dit d’arrêter, mais cela ne m’a pas plu du tout ! Donc pour me venger, je suis allé dans la cuisine, et j’ai mangé presque toute la réserve d’huitres, gardées pour le repas du lendemain. Mais pour moi, Noël était fini, car j’ai vomi toute la soirée. Intoxication alimentaire, qu’ils m’ont dit aux urgences ! Ouille !

 

Noël aux fourneaux, Noël super beau ! (Lucie, 31 ans)

L’innovation me tentait en 2014, au point d’inviter des amies chez moi, ce que je ne fais presque jamais ! Quatre meilleures copines, que je  me dois de gâter avec des bons petits plats. Hélas je comprends vite que je m’y suis mal pris, en tout cas trop tard, et que rien ne sera prêt à temps. Le vent souffle dehors, le soufflet dedans ne gonfle pas, et… on sonne à la porte ! J’ouvre et je fonds en larmes. Mais ce fut le Noël le plus simple et le plus réussi de ma vie ! Les copines m’aident à préparer, vite, vite, des petits plats, dégustés autour du feu. Super vue sur la grande place lilloise. La soirée fut extraordinaire !

 

La morale de ce TOP 6 peut être celle-ci. La vie est faite d’un présent qui nous accapare, construit sur les strates de notre passé, et de nos souvenirs. Qu’ils soient bons ou mauvais, cela fait des histoires à raconter ! Bon Noël à tous !

Ismail Otmani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *