Quand le Théâtre du Nord devient un lieu sacré

Last updated:

Le Théâtre du Nord accueillera, du 29 novembre jusqu’au 3 décembre, la dernière création théâtrale de Lorraine Sagazan et Guillaume Poix : Un Sacre.

Au carrefour de la danse et du théâtre, cette pièce met en scène le tabou que représente la mort et surtout, son absence de prise en charge collective dans les sociétés occidentales. Ayant été écrit pendant la pandémie du Covid, le spectacle aborde également la perte de cérémonie funèbre lors de cette crise. Pour écrire Un Sacre, Guillaume Poix et Lorraine Sagazan ont rencontré 365 personnes en un an. Cette dernière explique sa démarche : « J’aime bien penser le théâtre comme une rencontre. Pendant la crise, j’ai eu peur de perdre le contact, la capacité à aimer. J’ai donc décidé d’aller au devant de personnes que je ne connaissais pas ».

Les deux scénaristes ont posé une question commune : « Qu’est-ce que la séparation ? ». Ces 365 personnes ont presque toutes évoquées un mort qui a été mal pleuré. Lorraine Sagazan et Guillaume Poix ont ainsi rassemblé des récits aussi variés qu’insoupçonnables qui composent la matière du spectacle. Sur scène, neufs personnages, incarnés par des acteurs de la compagnie LaBrèche, viennent raconter leurs histoires avec leurs morts, afin de leur rendre hommage et de partager ce moment avec le public. Un Sacre honore de manière théâtrale ces personnes décédées qui n’ont pas pu l’être de leur vivant.

Une rencontre avec Lorraine de Sagazan est organisée le mercredi 30 novembre de 13h à 14h30 au Théâtre du Nord, dans le cadre du cycle « Réparation –nouvelles écritures théâtrales, enjeux contemporains » proposé par Maxence Cambron (maître de conférence en Études théâtrales à l’université de Lille, membre du CEAC).