Expérience Goya : Voyage au cœur d’un mystère

Last updated:

Avis aux amateurs d’art : l’Expérience Goya débarque au Palais des Beaux-Arts de Lille ce vendredi 15 octobre. Une exposition qui fait grandir les mystères autour du célèbre peintre, graveur et dessinateur espagnol Francisco de Goya. Un peu trop curieux pour attendre, on est allé faire un tour en avant-première.

C’est dans un univers immersif et inclusif que prend place l’Expérience Goya. Une exposition rythmée par la scénographie et la découverte du monde de Francisco de Goya. Le commissaire Régis CONTENTIN, responsable de l’art contemporain au Palais des Beaux-Arts nous explique : « Pour moi, cette expérience se résume en trois verbes : voir, comprendre et ressentir. Là est toute l’importance de cette exposition d’un nouveau genre ». C’est un parcours ludique et entraînant, en quatre étapes, qui nous attend donc au cours de cette visite.

Goya Vida : une épopée en 40 dates.

Dès l’entrée, vous êtes tout de suite mis au parfum : l’atrium, appelé Goya Vida, est la première étape du voyage dans l’univers du peintre. Cet espace est un ensemble immersif qui permet de donner un réel aperçu sur la vie et l’œuvre de Goya. Il se divise en deux parties : une première que l’on aperçoit au premier coup d’œil, et qui est une frise chronologique composée de 40 dates. Elle permet de se rendre compte de l’émergence du phénomène Goya et de ses deux œuvres phares : Les jeunes et Les vieilles. La deuxième partie se trouve à l’intérieur de cette frise : un film rétrospectif de 13 minutes avec de nombreuses peintures et dessins de celui qu’on qualifiait de premier reporter des temps modernes -surnom dû à l’impression de mouvement qui se dégage de ses peintures.

Goya Maja : Les jeunes.

Avec la seconde étape de notre périple, on pénètre dans la Maison du Sourd – reproduction de la demeure de l’artiste de 1819 à 1823. Une salle est entièrement dédiée à la première œuvre de Francisco de Goya, mystérieuse : Les jeunes – également nommée La carta. De nombreuses théories ont été échafaudées à propos de ce tableau, et l’exposition nous pousse à en imaginer de nouvelles. On y retrouve des peintures et dessins de l’artiste qui font écho au célèbre tableau, mis sur le devant de la scène en 1836, après son achat par le roi Louis Philippe. Mais que cachent ces jeunes filles lisant une lettre devant les lavandières ? Libre à chacun de se faire son opinion…

Goya Nada : Les vieilles.

L’errance se poursuit. Nous voici dans la pièce dédiée aux Vieilles. Une salle remplie de tableaux et de dessins, qui cherchent à reproduire ou à comprendre l’œuvre appelée auparavant Le Temps. On y trouve notamment des croquis du photographe Henri-Cartier Bresson, une grande sculpture de Jake et Dinos Chapman, qui s’inspirent de ce tableau emblématique et cherchent à comprendre son processus de création. Ces deux vieilles dames seraient-elles une caricature de la noblesse espagnole de l’époque ?

Goya Obra : contemplation d’un mystère.

Le voyage prend fin dans une salle dénuée de toute animation. Simplement, posées au centre, les deux œuvres. A contempler.Et vient le temps des questions : les deux tableaux sont-ils réellement liés ? Sont-ils authentiques ? Le message qu’ils délivrent, et que l’on supposait être le bon, l’est-il réellement ? Dans cette pièce, l’esprit est libre de tout imaginer.

On ne vous en dit pas plus… L’exposition se déroule du 15 octobre au 14 février 2022 au Palais de Beaux-Arts, Place de la République à Lille. L’entrée est à tarif réduit pour les personnes de moins de 30 ans. N’hésitez pas, allez mener l’enquête ! Qui sait ? C’est peut-être vous qui détenez les bonnes réponses …