Notre top 5 des bières de Noël régionales.

Qui dit décembre dit l’arrivée des basses températures, de la course aux cadeaux, de l’ouverture du calendrier de l’avent, mais surtout, l’arrivée des bières de Noël. Vous souhaitez en consommer tout en buvant local ? Cet article est fait pour vous ! Nous vous avons préparé une liste non exhaustive de bières de Noël brassées dans la région.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’une bière de Noël ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, la bière de Noël n’a pas été inventé par le père Noël. C’est en fait une bière initialement composée des restes. Les brasseurs avaient besoin de libérer de la place pour les nouvelles récoltes. Ainsi, ces restes stockés permettaient aux brasseurs de ne rien gâcher tout en pouvant offrir ces breuvages ambrés en fin d’année.

De nos jours, ces contraintes n’existent plus. Pourtant, les bières de Noël fleurissent dans nos rayons chaque mois de novembre. Certes, aujourd’hui, cela ressemble plus à une démarche marketing. Mais cela permet aussi de découvrir ou redécouvrir de nouvelles saveurs lorsque le mercure chute. Comme à son origine, la bière de Noël est bien souvent chargée en malt et en houblon, mais de nombreux brasseurs proposent leurs propres recettes : oranges, miel, chocolat, vanille, caramel… la liste est aussi longue que surprenante.

En bonus, notre petite liste de bières de Noël nordistes :

La Moulin d’Ascq de Noël

Brassé à Villeneuve d’Ascq, ce doux breuvage ambré aux notes d’orange et de caramel affiche 7% d’alcool.  Il se murmure que les footballeurs boivent de cette bière lors des matchs au stade Pierre-Mauroy. PS : la consommation excessive de cette boisson peut vous faire tourner la tête tel un moulin.

 

La Jenlain de Noël

Fabriquée dans la ville du même nom, la Jenlain de Noël titre 9,5% d’alcool. NEUF VIRGULE CINQ DEGRÉS ! Nous vous recommandons de faire attention à votre consommation sous peine de vous endormir avant la fin du repas. Peu importe votre alcoolémie, de petites notes de miel et de cacao peuvent notamment se ressentir.

 

La Goudale de Noël

Brassée à Arques, la Goudale de Noël est une ambrée à 7,2% d’alcool. Epicée, elle possède un arôme fruité aux pointes de caramel. Son goût est mémorable, je suis bien placé pour vous en parler puisque c’est la première que j’ai goutée. Mais attention les jeunes, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

 

L’Angelus de Noël

L’Angélus, la légende raconte que c’est la bière préférée d’Alain Souchon, et qu’il en a même fait une chanson. Tant d’Angélus ne feront pas de vous un ange, mais pourront accompagner vos repas. 7,5% d’alcool pour faire de votre réveillon un paradis.

 

La Page 24 de Noël

La page 24, 24 décembre, est-ce une coïncidence ? Je ne crois pas. Mielleuse, caramélisée, fruitée, ambrée et délicieuse, nous vous déconseillons tout de même d’en boire 24. Cette bière de Noël et ses 6,9% d’alcool est gouleyante, que ce soit à l’apéro ou le 24 décembre.

 

Vous n’avez maintenant plus aucune excuse pour ne pas déguster de la bière lors de votre réveillon de Noël ! Et quoi de mieux que d’offrir à ses proches une bonne bière de la région au pied du sapin ?

Clément Doucet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *