La vignette anti-pollution est arrivée !

La métropole lilloise va adopter le système national anti-pollution Crit’Air. Celui-ci est en vigueur depuis juillet dans la capitale et à Grenoble depuis le mois de novembre.

Il a fallu plusieurs épisodes de forte pollution ces derniers temps pour que la ville de Lille se décide à mettre en place Crit’Air. En prévision d’une journée qui promet d’être particulièrement saturée en gaz nocifs, le préfet peut maintenant restreindre la circulation. Pour tenter d’améliorer la qualité de l’air. Par quel moyen ? Grâce à des petites vignettes que vous allez devoir coller sur le pare brise de votre véhicule. Les voitures seront regroupées en 6 catégories allant de 0 à 5, la catégorie numéro 5 étant la plus polluante.

Le classement se fait selon divers critères : date de mise en circulation, motorisation (essence, diesel, électrique). Une démarche que Caroline, Lilloise de 42 ans, apprécie particulièrement : « Je pense que c’est une bonne chose. Cela n’apportera que du positif. Pour l’air que nous respirons, bien sur, mais aussi pour la santé des jeunes enfants et des personnes à la santé fragile. » Autre aspect positif, que Stéphane, commerçant de 33 ans, montre du doigt : l’utilisation des transports en commun : « Cela poussera les gens à prendre le métro ou bien le tram. Au final, cela reviendra moins cher que d’acheter une nouvelle voiture et c’est mieux pour l’environnement. »

Entre les études, le logement et le permis, difficile de suivre.

De son coté, Thomas, 19 ans, comprend certes la démarche mais montre du doigt la question du problème financier pour les consommateurs : « Je suis étudiant, et pour moi, cette nouvelle mesure, c’est très problématique. J’utilise ma voiture tous les jours. Vivre au cœur de Lille, c’est cher et avec un budget limité, il m’est impossible d’investir dans une voiture plus moderne. Comment vais-je faire avec mon vieux diesel les jours de pollution ? » Avis partagé par Enzo, étudiant de 22 ans, et qui habite à la périphérie de Lille : « Entre les études, le logement et le permis, difficile de suivre. Je ne peux absolument pas me permettre de changer de véhicule.» Pour les usagers nordistes de la route, il ne faut pas tarder car un délai de 30 jours est nécessaire pour obtenir la vignette.

Le Certificat coûte 4€18, frais d’envoi compris. Il est possible d’effectuer la demande soit par internet via le site internet soit par écrit au Service de délivrance des certificats qualité de l’air, B50637 – Douai Cedex (en y joignant un chèque à l’ordre de l’imprimerie nationale SA).

Sinon, une alternative est possible. Comme Circonflex Mag l’évoquait dans un précédent article, la métropole de Lille a débloqué des subventions pour aider les Lillois à acheter … des vélos ! Et ça, c’est bon pour la santé !

Quentin Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *