Une envolée vers l’univers animé d’Avion Papiers !

Le temps d’un spectacle, Arthur Delaval nous a embarqué dans son monde. Entre concert, art numérique et théâtre d’objets, notre hôte a fait le pari de nous surprendre avec Avion Papiers…Pari gagné !


Arthur nous l’a confié, il trouvait dommage de se restreindre à un seul écran. Il a donc souhaité « envoyer valser les support habituels ». Dans la salle, les visages des spectateurs sont perplexes. Nombreux sont ceux qui questionnent leurs voisins : « pourquoi  y a t-il une montgolfière ? » ou encore « Il sera seul à jouer ? ». Autant de questions auxquelles l’artiste va répondre tout au long de sa représentation.

Et oui, il est seul sur scène. Seul à jouer avec tous les objets disposés tout autour de lui, mais aussi autour de nous. Arthur, musicien et dessinateur, s’est tout de même fait aider pour la réalisation de ce divertissement. Que ce soit pour les mécanismes ou la scénographie par exemple. Ils sont six en tout à avoir travaillé autour de ce beau projet. Arthur Delaval y transforme de nombreux objets en instruments. Des chaussons qui reproduisent le son de la grosse caisse, un sac plastique pour les basses … Des mécanismes lui servent également de support, notamment un robot qui sonne la cloche ou encore des tiges en métal qui tournent sur elle-même et viennent jouer quelques notes de piano.

« J’aimerais tellement qu’il voit ce spectacle »

On entend des « Wow » collectifs lorsque notre hôte prend le personnage principal dans ses mains avant qu’il chute. Et comme ces moments « Wow » sont réguliers, il semblerait qu’Arthur aie réussi ce qu’il voulait, «  ce qui peut faire rire, ce qui peut être poétique et ce qui peut surprendre ». A la fin du spectacle les applaudissements mettent du temps à s’arrêter. Le public est surpris, bousculé, conquis.

Arthur Delaval nous l’a confié, il s’est beaucoup inspiré d’un homme qu’il admire : « Je suis fan de Pierrick Sorin. Clairement, il a inventé des choses bien avant moi ! J’aimerais tellement qu’un jour, il voit ce spectacle ». L’invitation est lancée …

 

Arthur Papeil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *