Partez à l’aventure !

Partir seul(e) pendant plus d’un mois à la découverte d’un pays, ça fait rêver, non ? L’association Zellidja vous propose une bourse de voyage. En échange, vous vous engagez à avoir un sujet d’étude pendant votre périple. Et au bout du chemin, à vous la liberté, l’indépendance, les découvertes, et le partage.

« Hey, salut ! Je fais une étude sur la danse et la musique folklorique, est-ce que t’aurais 5 minutes pour répondre à mes questions ? » Lili a 17 ans. L’an dernier, pendant 5 semaines, elle est partie toute seule en Hongrie ! But du voyage : étudier les arts folkloriques du pays. Une expérience riche en émotions et en rencontres. « Les premiers jours, c’est compliqué de se dépasser, d’aller voir les gens pour leur demander des informations. Mais il fallait que j’avance dans mon projet. ». Alors elle s’est mis un coup de pied aux fesses, et s’est lancée.  Tout simplement.

Si Lili Csizmadia a pu partir ainsi à la recherche de ses racines familiales, c’est grâce à l’association Zellidja, qui distribue des bourses pour permettre à des jeunes de vivre une grande expérience et d’acquérir ainsi des qualités d’autonomie, de curiosité, de persévérance…

 

 Partir seul

 

Faisons un point rapide sur l’histoire de cette bonne fée. Les bourses Zellidja ont été créées en 1939 par Jean Walter. Quelques années plus tôt, le jeune homme, encore étudiant, a décidé de rejoindre Istanbul à vélo. Il est persuadé que cette aventure va lui permettre d’acquérir les qualités pour développer son activité professionnelle. Une fois fortune faite au Maroc dans l’exploitation minière nommée Zellidja , il décide de créer des bourses pour les jeunes en quête de voyage. Par la suite, ces dernières seront prises en charge par le ministre de l’éducation de l’époque puis reprise par une association d’anciens voyageurs, toujours en partenariat avec l’Éducation Nationale.

Chaque année, 120 bourses sont attribuées à de jeunes Français. Dans chaque région, des bénévoles s’occupent de leur attribution. Bérénice Thouin est la déléguée régionale des Hauts-de-France : « ma mission est de faire vivre l’association au niveau régional, d’instaurer des partenaires locaux, de mettre en place et d’animer une équipe de bénévoles pour promouvoir notre action. J’accompagne aussi les jeunes dans leur candidature ».

 

Bon, vous vous en doutez, pour avoir cette bourse, il faut cocher certaines cases. Avoir entre 16 et 20 ans au moment du dépôt de dossier de candidature, partir seul(e), partir au moins un mois, et surtout, avoir un sujet d’étude pendant le voyage.

Lucie Guilmain avait 20 ans quand elle s’est lancée dans l’aventure. Durant 6 semaines, elle est partie pour étudier la culture sur le cochon d’Inde au Pérou. Comme Lili, elle a bénéficié d’une bourse d’une valeur de 900€.

 

Vivre son voyage en fonction des rencontres

 

Et comme Lili aussi, la barrière de la langue n’était pas un problème : Lucie parle très bien espagnol, ce qui lui a permis d’être très vite à l’aise avec les Péruviens. Partir seule dans un pays étranger oblige à sortir de son quotidien. Pour dormir, elle est allée dans des auberges de jeunesse ou chez l’habitant. Le voyage n’était pas vraiment organisé. Lucie nous l’explique, « j’ai avancé au jour le jour pour vivre mon voyage en fonction des rencontres que je faisais. Je prenais des petits bus  pour me perdre dans les campagnes du Pérou. »

Avoir un sujet d’étude lors d’un voyage à l’étranger peut paraitre encombrant : c’est tout le contraire. Cela permet de s’ouvrir aux autres. Lucie raconte :« Avant de partir, j’étais plutôt timide et réservée. Ce voyage m’a permis de prendre confiance en moi. Je n’ai plus peur d’aller vers les gens, c’est même devenu un jeu ». Lili, elle aussi, a eu le déclic : « Avant, je n’aimais pas faire de nouvelles rencontres. Je ne savais pas trop quoi dire, je trouvais que ma vie n’était pas  intéressante à raconter… Avec l’expérience Zellidja, tu sens le besoin de te raconter ». C’est le partage, dans les deux sens. Lucie est d’accord : « voyager avec un projet permet d’aller vers les locaux. En retour, ils s’intéressent à toi et à ton projet ». La boucle est bouclée …

Lili et Lucie sont d’accord, leur voyage, « ce n’était que du positif » … malgré une ou deux galères pas bien graves – un petit accident de bus, des logements trop chers, le sentiment, parfois, d’être prises pour un porte-monnaie. Le plus compliqué, au fond, pour elles deux, a été de prendre la décision de partir seule. Mais Lucie est formelle : « une fois qu’on est décidé, on est lancé » …

 

 

ET si c’était vous ?

Pour bénéficier d’une bourse Zellidja, il faut d’abord écrire un projet de voyage et le déposer en ligne – cette année, avant le 31 janvier 2021. Ensuite, il faut présenter son projet devant les membres du jury des Hauts-de-France au printemps 2021. Puis, il faudra vous préparer à partir seul(e) pendant au moins un mois. A la fin du voyage, vous devez rendre un projet qui comprend un journal de bord (écrire son quotidien, ses rencontres, ses doutes et angoisses…), un carnet de compte (ses dépenses avec les justificatifs si possible) et un rapport d’étude sous forme écrite ou audiovisuelle qui montre ce qu’on a appris au cours du voyage.

 

Charlotte Sirieys

 

Une pensée sur “Partez à l’aventure !

  • 17/12/2020 à 23:02
    Permalink

    Super article, bravo Charlotte !
    Pour information, le calendrier 2021 a été modifié pour laisser plus de temps aux jeunes pour préparer leur projet compte tenu du contexte. Les candidatures sont à déposer avant le 1er mars pour un voyage dans l’été. Des sessions d’information en ligne répondront à toutes vos questions les 22/12, 11/01, 20/01 et 02/02 en s’inscrivant : https://framaforms.org/inscription-sessions-dinformation-bourses-zellidja-1603062206

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *