Le Play In Challenger vu de l’intérieur

Deuxième édition du tournoi de tennis de Lille … et deuxième victoire pour le Français Grégoire Barrere ! Je tiens à remercier l’organisation pour ce fabuleux tournoi s’est exclamé le vainqueur. Retour sur les coulisses du plus grand tournoi de tennis régional.

Au complexe tennistique Marcel Bernard, rue du Mal Assis à Lille, tout est organisé comme pour un grand tournoi. Le Play In Challenger s’inspire des grandes compétitions comme Roland Garros : il y a des ramasseurs de balles, des juges de ligne, un staff médical … et bien sur les indispensables bénévoles.

Tennis sport Lille Play In
Environ 230 raquettes à corder sur l’ensemble du tournoi.

Sur la semaine, on a eu 230 raquettes à corder.

Dans le grand hall du complexe, les cordeurs ont élu domicile. Une équipe a été engagée à l’occasion du tournoi pour répondre aux demandes des joueurs. Adrien est professeur au Tennis Club de Lille et travaille au rayon tennis chez Intersport Lomme. Au Play in Challenger, en vrai passionné, il est bénévole. En début de tournoi, on a quasiment 60 raquettes à corder chaque jour. Plus la compétition avance, et moins il y a de joueurs : sur toute la semaine, on a eu aux alentours de 230 raquettes à corder. On met environ un quart d’heure pour une raquette. Certains joueurs nous demandent jusqu’à trois raquettes par match !

On ne fait pas ça pour l’argent mais on le fait pour la passion.

Les ramasseurs de balles sont également essentiels au bon déroulement de l’événement. Durant la semaine, nous avons eu droit à de nombreux bons moments entre les joueurs et les jeunes ramasseurs. Un oubli de donner une balle ou la serviette, un mauvais placement… toutes ces petites choses ont permis à ces bouts de chou, souvent des jeunes joueurs du Tennis Club de Lille, de vivre un moment de partage unique avec des joueurs professionnels. Sans eux, le Play In Challenger ne pourrait pas exister.

Sans les juges de ligne non plus d’ailleurs. Cette semaine, 25 arbitres de ligne s’étaient donnés rendez-vous dans la capitale nordiste. Joël, 56 ans, est l’un des leurs. Il vit dans le Finistère et est un ancien de la Marine Nationale. “On ne fait pas ça pour l’argent car nous sommes payés 40€ par jour. On le fait parce que c’est notre passion. Cette activité me permet de faire le tour de France en étant nourri et logé. J’étais présent, ici à Lille, lors de la finale 2017 de la Coupe Davis. Dans ce Challenger, nous faisons des rotations entre 45 minutes et une heure, plusieurs fois par jour.”

Tennis sport Lille Play In
Les juges de ligne viennent de toute la France, par passion pour leur sport.

Durant cette semaine de compétition, le complexe Marcel-Bernard a accueilli entre 5000 et 6000 spectateurs. Ce sont plutôt des bons connaisseurs de tennis, et qui ont envie de découvrir des jeunes talents. C’est le cas de Benjamin. “Le tournoi a pris de l’ampleur depuis deux ans. J’étais venu alors qu’il n’était encore qu’un Future (niveau en dessous de Challenger). Maintenant, niveau organisation, joueurs … on est un cran au dessus. L’accueil est sympa, le prix de l’entrée n’est vraiment pas cher. Ca donne envie de revenir l’an prochain !”

L’organisation du Play In Challenger a confirmé son statut de « gros » tournoi et a offert du très beau jeu durant toute cette semaine. “On veut que cet événement devienne un rendez-vous incontournable” confie le président du Tennis Club de Lille Antoine Sueur. C’est bien parti …

Félix Jannoray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *