“Le hand, l’école de la vie.”

Entre le terrain d’athlétisme et la salle de basket, les petites joueuses du club de Wambrechies s’activent autour de la balle. Ce ne sont pas des « expertes », mais elles sont elles aussi premières de leur catégorie dans la région. Elles ont entre 11 et 12 ans, et leur sport, c’est le hand !

Clarisse, l’entraîneuse, les suit sur le terrain pendant leur match amical contre l’équipe des garçons comme une mère poule encadre ses poussins. Elle les conseille constamment, repère chaque défaut, corrige les erreurs avec patience.« Les filles, le prochain match, c’est dimanche ! » . Mais ses protégées ont peu de soucis à se faire. A 11 et 12 ans, elles sont déjà en tête du classement de la région. Si Clarisse n’est pas trop dure avec elles ? Non, certainement pas, nous assurent les joueuses. Lorsqu’on leur demande « Pourquoi le handball et pas un autre sport, le foot par exemple ? », leur réponse est simple. Pour Axelle,« c’est un sport plus collectif que le foot ». Pour Emma, parce que c’est un jeu d’équipe, un jeu de passes. CQFD…

handball mondial wambrechies club sport fille lille
Les filles jouant en entraînement contre l’équipe des garçons.

Oui c’est sûr qu’ils vont gagner ! Ils sont trop bien partis pour perdre.

Sur le terrain, les petites joueuses sont concentrées, elles courent, se passent la balle, marquent et recommencent l’opération. Sur le banc, on observe le match, on rigole. Surtout, on parle du Mondial. Leurs idoles ? Pour Anyssa, bien sûr, c’est Thierry Omeyer ; pour ses copines, pas d’hésitation, c’est Nikola Karabatit. Chaque soir de match, depuis le début des Championnats du Monde, elles sont plantées devant la télévision pour observer les exploits des Experts. Certaines d’entre elles ont eu la chance d’aller voir les matchs de l’Equipe de France à Lille, au stade Pierre Mauroy. « C’était trop impressionnant, depuis, ça me motive encore plus lorsque je joue au hand avec les copines ! » raconte Emma. S’ils vont remporter la finale ? « Oui, c’est sûr qu’ils vont gagner, assure Axelle, ils sont trop bien partis pour perdre ! ».

Tout cet engouement autour du hand c’est grâce aux résultats des matchs de l’Equipe de France.

Sur un coin du terrain, Arnaud Mannechez scrute le jeu. Il entraîne les seniors, et préside le club. Si autant de jeunes s’activent autour de la balle ce soir, « c’est sans nul doute, nous dit-il, grâce aux résultats des matchs de l’Equipe de France, et à la diffusion sur les chaines de télévision des compétitions de haut niveau ». La plupart des 207 licenciés du club de Wambrechies se sont rapprochés du terrain via le bouche à oreille, ou pour les plus jeunes par les sessions de handball organisées par des collèges tel le Collège Sainte Marie à Linselles.

Accrochée sur le mur, une affiche de la Fédération Française de Hand accroche le regard : « L’école de Hand, l’école de la vie » . Un slogan qui reflète parfaitement ce qui se passe sur ce terrain de la banlieue de Lille. C’est peut-être ça, le secret de la réussite : une balle, un bonne entraineuse … et un groupe de copines.

Le handball rapido :
  • 183 600 licenciés en 1992, 519 000 en 2016
  • 35% de femmes
  • 2 387 clubs de handball en France
  • 3ème sport collectif français en nombre de licenciés derrière le foot et le basket
  • Sport collectif pour lequel la France est la plus titrée
Mathilde Baron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *