Pour Fanny et Romain, le tatouage se partage à 2

Fanny, 30 ans, et Romain, 33 ans, viennent tous deux de se faire tatouer. Ensemble depuis 10 ans, ce couple de graphistes nous explique son engouement autour des conventions tattoos et de l’art du tatouage.

Circonflex Mag : Que représente ton tatouage ?

Fanny : c’est un crâne de profil. Au niveau du cerveau il y a la plage : un trait horizontal pour le sable, des ondulations pour la mer, un soleil et un palmier. C’est très minimaliste.

Ton tatouage : prémédité ou coup de tête ?

Coup de tête. Je connaissais déjà le travail de Watipi ( le salon où elle vient de se faire tatouer), et je me suis fait faire un de leur flashs. Ils font de très petites pièces,  j’aime beaucoup leur style.

Pourquoi avoir choisi la convention tattoo de lille pour vous faire tatouer ?

Les conventions de tatouages, c’est cool. Ca permet d’avoir un panel assez large d’artistes qui y exposent et tatouent. L’ambiance est chaleureuse et les gens sont sympas. C’est convivial, on partage, on échange…

C’est la première fois que tu te fais tatouer dans une convention tattoo ?

À Lille, oui, c’est une première, mais j’ai plusieurs tatouages qui viennent d’autres conventions. Le dernier en date remonte à avril.

Lille Tattoo Convention 2018 tatouage couple salon janvier grand palais
Deux nouveaux tatouages s’ajoutent à la liste.

Ce n’est pas intimidant de se faire tatouer devant autant de monde ?

C’est différent. Tu crées une intimité avec le tatoueur. Il y a tellement de monde et de bruits environnants, que tu en viens forcément à discuter avec ton tatoueur, notamment si tu fais un flash : c’est  la plume du tatoueur, sa signature.

Vous n’avez pas peur que ça soit problématique pour votre travail ou pour de la recherche d’emploi ?

Avec Romain, on s’est rencontré il y a 10 ans en école de graphisme et depuis, on en a fait notre métier. Dans ce milieu, avoir des tatouages est monnaie courante : on vit de notre art, être tatoué n’est pas un problème. En plus, j’aimerais changer un peu de voie et devenir moi-même tatoueuse …

Tu penses que les conventions tattoo permettent aux tatoueurs qui y exposent d’avoir une certaine reconnaissance ?

Oui, bien sur, ça doit aider. C’est surtout un bon moyen de se faire connaître et d’échanger, aussi bien avec d’autres tatoueurs qu’avec des particuliers.

Léa Jacquemin

Une pensée sur “Pour Fanny et Romain, le tatouage se partage à 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *