On dit oui !

Si tu veux connaître les dessous de  La ruche qui dit oui , cet article est fait pour toi ! Circonflex est allé butiner des informations auprès des responsables, producteurs et consommateurs de l’association, qui a vu sa fréquentation augmenter depuis le premier confinement. Mode d’emploi d’une ruche pleine de bons produits locaux.

David cultive ses légumes, Stephan gère les pommes, Gonzague s’occupe de la viande… et  Etienne est l’intermédiaire entre tous ses collègues producteurs pour faire en sorte que le produit arrive bien dans l’assiette du client. Depuis 2016, il est responsable de la ruche du Mutualab. Avec des parents agriculteurs et une compagne déjà partenaire de la ruche qui dit Oui… l’envie de s’engager dans l’association a pris tout son sens pour Etienne, heureux d’assurer la continuité d’une alimentation plus responsable en favorisant le circuit court. Il nous explique que son travail occupe 10h de son temps par semaine. Il prépare et trie les produits pour les ventes, range le local avant et après chacune d’entre elle. Un temps est aussi consacré à la validation des ventes de la semaine et à l’inventaire des produits manquants. Etienne se rend disponible pour une bonne coordination entre consommateur et producteur.

Les producteurs, parlons en justement. Ce sont eux qui doivent gérer une partie du site internet pour indiquer et prévenir régulièrement les consommateurs des états des stocks et des potentiels intempéries. Ils fixent leurs prix, avec 20% de commission réservée pour le responsable de La Ruche et l’administration externe. La technique de négociation n’est pas la même que dans les grandes surfaces, les producteurs se permettent donc plus de liberté mais toujours en respectant un équilibre et une cohérence. Il n’y a pas de transaction d’argent comme au marché, car le processus de paiement se fait en amont sur le site. Les producteurs préparent ensemble les sacs des clients et restent généralement pour la distribution afin de profiter du contact agréable avec les consommateurs. Cela demande du temps, c’est pour cela qu’ils sont peu à s’investir complètement pour La Ruche. Leur participation est généralement un complément de vente à leur exploitation.

 

La clientèle de La ruche est fidèle

 

Etienne explique que le 1er confinement a eu une influence très importante sur La ruche : elle a vu l’arrivée de beaucoup de nouvelles abeilles. « Le confinement a ouvert les gens, ils sont plus sensible à la production locale ». Il a noté une plus grande dynamique, avec plus de commandes par semaine. Selon la saison, les ventes n’ont pas le même poids. Par exemple, en hiver, les gens aiment peut-être moins sortir pour acheter leurs légumes, souvent moins « sexy» à cette saison, constate Etienne avec humour. Alors, ils commandent directement sur la plateforme.

Une cliente présente sur place nous apprend avoir découvert cette ruche car elle habite le quartier. Elle semble être très attachée à cette sortie du jeudi soir : « cela fait maintenant 4 ans que je consomme les produits de La ruche qui dit oui, je suis toujours très satisfaite de la qualité et les prix sont raisonnables. J’apprécie aussi la facilité de commander en ligne et le confort d’aller chercher son panier déjà tout prêt. » Elle discute avec Etienne, on parle des choux qui sont magnifiques, de la récolte des carottes …  La clientèle de la ruche est fidèle, la majorité d’entre elle sont des trentenaires. Mais Etienne est surpris de recevoir parfois des commandes d’étudiants : « Quand j’étais étudiant, se souvient-il, j’essayais de garder mon argent pour aller boire des coups plus que pour bien manger. J’ai pris conscience avec le temps que ce mode de vie ne me convenait plus et qu’il suffisait de gérer son argent autrement.  Bien consommer, cela s’apprend ».

 

Légumes, fruits, viandes, produits laitiers, pain, miel… Autant de bons produits que vous pourrez retrouver sur le site de La ruche qui dit oui. Chaque semaine, les ventes sur le site s’ouvrent le jeudi soir et s’arrêtent le mardi soir à minuit. L'approvisionnement hebdomadaire des produits locaux se déroule tous les jeudi de 18h à 20h dans l’espace co-working du Mutualab au 19, rue Nicolas Leblanc à Lille.

 

Léonore Bonnin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *