Hamon choisit Lille en amont

C’est à Lille, ville traditionnellement ancrée à gauche, que Benoît Hamon a choisi vendredi soir de faire son dernier grand meeting. Deux jours après, il remportait haut la main le second tour de la Primaire de la Belle Alliance Populaire face à Manuel Valls.

Tandis que son adversaire peinait à rassembler 600 personnes à Alfortville, Benoît Hamon s’est exprimé vendredi dernier devant pas moins de 2 000 personnes au Palais Saint-Sauveur. Deux jours avant le second tour, la victoire ne faisait déjà plus de doute.

Serrer Benoît dans mes bras !

Ce dernier meeting s’est ouvert sur un message audio de Martine Aubry, encore en convalescence, mais fidèle soutien de l’ex-Ministre de l’éducation. Elle a souligné qu’elle regrettait de ne pas être là pour « pouvoir serrer Benoît dans (s)es bras ». Outre cette vibrante déclaration, la maire de Lille a affirmé que son poulain a « redonné une vie à l’idée de progrès ».

J’ai changé de costard, il paraît que ça ne faisait pas assez Président…

La soirée est lancée. L’élu de Trappes s’adresse surtout aux jeunes et semble être à l’aise. Il lance quelques blagues : « J’ai changé de costard, il paraît que ça ne faisait pas assez Président ! », suscitant l’hilarité de la salle. Il répète également qu’il y a des « différences fondamentales » entre ses convictions et le programme défendu par Emmanuel Macron, « l’Autre» candidat qui a le vent en poupe chez les jeunes. Il prend notamment pour exemple l’idée du travail le dimanche, à laquelle il est totalement opposé.

Je rassemblerai toute la gauche !

A la fin du meeting, l’ancien ministre s’est engagé à « rassembler toute la famille des socialistes, toute la gauche ». Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron ne semblent pas l’entendre de cette oreille. Le plus dur pour le candidat élu reste donc à faire…

Olympe Bonnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *