Bienvenue chez Gatsby le Magnifique !

À deux pas de la gare Lille Flandres, il y a Le Dôme 33. Un resto où tous les gourmands peuvent à la fois satisfaire leurs papilles …et se remplir l’estomac ! Chez Circonflex Mag, on est friand de bonnes adresses …et on n’a pas pu résister aux mots « buffets à volon-té ».

12h30. A cause d’une pub Facebook aperçue plus tôt dans la matinée, notre ventre crie « Famine ! ». Nous nous sommes donc mis en quête du Graal, et sommes tombés sur ceci : Le Dôme 33, Brasserie Traditionnelle française… et surtout sur cela : À VOLONTÉ . Mot magique ! Il ne nous en fallait pas plus. Ni une, ni deux, on est entré dans le restaurant.

restaurant volonte buffets gare lille art deco dome
Pour la décoration art-déco, le restaurant a fait appel à l’artisan local Luc Benoît Brouard

Pour les heures du midi, il vaut mieux réserver.

Une ambiance bistro année 30 nous accueille et tout de suite, nous repérons les fameux buffets. Trépignants d’impatience, nous espérons que le serveur nous dise : « vous avez de la chance, il nous reste une table, on n’attendait plus que vous ! ». Malheureusement, à sa mine déconfite, on comprend que pour les heures du midi, il vaut mieux réserver. Bon, nous n’avons pas attendu longtemps puisqu’à peine 15 minutes plus tard, il est revenu vers nous, tout sourire. C’était gagné !
En se dirigeant vers notre table, nous cherchons des yeux le fameux dôme art-déco, réalisé par l’artisan local Luc Benoît Brouard. Trônant près de l’entrée, il invite au festin… Jusqu’à ce que nos yeux croisent le premier étage et sa salle de sport, douloureux rappel de ce que l’on va s’infliger après le buffet.

restaurant volonte buffets gare lille art deco dome
Trônant sous le dôme, les buffets rassasient notre ventre et nos yeux

Le buffet de plats met en avant le traditionnel ou le régional.

Dans la grande salle se mêlent familles, collègues et amis. Pourtant, il n’y a pas de brouhaha, c’est un bon point. Avec entrain, nous nous dirigeons vers les tant-attendus buffets … qui répondent à notre attente : ils sont bien garnis ! Le serveur nous explique qu’ici, tout est fait maison, jusqu’au pain. Ça nous plait. Les entrées froides commencent à s’accumuler dans notre assiette : nous n’avons déjà plus de place et nous n’en sommes qu’à la moitié du buffet. Crudités, œufs mimosas, flamiches au maroilles, charcuteries… Une chose est sûre, en ressortant d’ici, nous survivrons face au vent violent d’hiver. Et justement, pour le plat principal, on a le choix entre un buffet de mets mijotés ou un bar à grillades. On peut regarder les cuisiniers préparer devant nous, burgers et flammekushes (que l’on peut faire soi-même!). Pour les afficionados de la cuisine française, le buffet met en avant le traditionnel et le régional avec la fameuse carbonnade flamande, la blanquette de veau, ou encore le gratin dauphinois. Après ce mille-feuilles de plats, nous arrivons tant bien que mal –plutôt bien !- aux desserts. Verrines, tartes tatin, moelleux au chocolat, bar à bonbons … Le ventre à ses exigences que la raison n’a pas … et nous ne nous posons pas trop de questions ! Heureusement, le 33 rue du Molinel est à 2 pas de la gare !

Seul point négatif, les boissons ne sont pas comprises dans la formule.

Nous ressortons satisfait du rapport qualité prix

Ouvert depuis novembre dernier, le Dôme 33 propose une formule du midi à volonté (hors boisson) à 12,90 € et le soir à 16.90€. Voici un rapport qualité-prix qui satisfait nos bourses et nos estomacs d’étudiants jamais rassasiés ! Nous voulions vous faire partager cette bonne nouvelle…

On n’est pas certain que votre tour de taille nous dise « merci », mais votre gourmandise, elle, oui !

Chloé Devigne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *