Le théâtre pour s’exprimer    

Des étudiants de Sciences Po Lille ont voulu nouer un lien avec le théatre. Avec plusieurs camarades motivées, ils ont monté une troupe pour jouer la pièce d’Albert Camus, Le Malentendu. Première représentation au Théâtre du Biplan, à Wazemmes, et la deuxième dans les locaux de Sciences Po. Circonflex Mag a rencontré l’une de ces étudiantes, Camille qui a vécu sa première expérience sur scène, en tant que novice et amatrice.

Circonflex Mag : Comment t’es venue l’idée de participer à cette pièce ?

Camille : J’aime beaucoup la littérature.  Mais le théâtre, c’est nouveau pour moi : je n’ai jamais vraiment vu de pièce, et je ne suis jamais monté sur scène. Quand j’ai vu qu’une association de théâtre à Sciences Po voulait créer une troupe, je me suis dit que c’était le moment de me lancer. C’était un vrai challenge : je n’articule pas et je parle très vite !

Ce n’est pas évident de débuter sur scène, de se lancer pour la première fois…

Ça a été une super expérience : je suis très timide, je n’aurai pas pu me lâcher et autant progresser dans un autre cadre. Nous étions entre amateurs. Les metteurs en scène, ceux qui font les costumes et le décor étaient eux aussi des étudiants. Cela n’empêche pas qu’il y ait de très très bons acteurs, qui peuvent t’apprendre beaucoup.

Le théâtre, ça sensibilise à plein de détails.

Qu’est ce que le théâtre t’a apporté ?

Beaucoup de choses différentes!  Déjà, ça m’a permis de rencontrer des gens que je n’aurai pas forcément croisés, même si nous étudions dans la même école. Et au niveau artistique, plein de petites choses. Le théatre, ça sensibilise à plein de détails. On réfléchit tous ensemble à la mise en scène, on en discute, on parle de cinéma. On se rend compte que sur scène, chaque mouvement est important et doit avoir du sens ou ne pas en avoir si c’est volontaire. Ça permet aussi de lire des œuvres, les comprendre jusqu’à les connaitre par cœur : on se rend compte alors des détails et de la richesse du texte.

Le théâtre, c’est à la portée de tous.

Tu avais déjà lu la pièce que tu as jouée ?

J’ai lu très peu de pièces dans ma vie mais le hasard a fait que je connaissais celle-ci : lecture obligatoire en prépa ! Au final, j’ai découvert un auteur que j’apprécie  énormément aujourd’hui. Les amis qui sont venus me voir m’ont dit que le texte était vraiment magnifique, une vraie découverte ! Je pense que le théâtre est un art assez élitiste, on n’ose pas voir ou lire des auteurs connus et réputés comme Camus, alors qu’au final c’est à la portée de tous.

Tout le monde peut faire du théâtre ?

Oui, bien sur. Nous avons joué  une deuxième fois la pièce de Camus à Sciences Po. On a collé du carton sur les murs et on a ramené tous les objets dont on avait besoin de chez nous. C’était très drôle : on aurait dit des enfants qui voulaient faire un spectacle. Mais tout le monde a beaucoup apprécié ! Le théâtre amateur a du bon, car les représentations sont gratuites. Moi qui ne vais jamais au théatre, cette année, j’ai vu trois pièces.

Isia Campos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *