Tabernacle, ça cogne !

Importé du Canada au même titre que le sirop d’érable, le lancer de hache se développe un peu partout en France depuis plus d’un an. En juillet, Lille a accueilli son propre centre de lancer : Les Cognées.

Ludiques, déstressants, les sports qui permettent de se défouler après le boulot sont de plus en plus en vogue. Les Cognées proposent depuis cet été un concept nouveau à Lille : le lancer de hache. Jérome, le gérant du site, a accepté de nous transformer en bûcherons.

lance hache cognees lille cible defouloir
Il y a plusieurs types de haches avec des poids différents.

Inspiré du Canada avec leur concept délirant : « tabernacle, c’est trop chouette ; les mecs, ils boivent de la bière et ils lancent des haches», Les Cognées se sont lancés à la conquête de la France. « On est un peu superstitieux, on a eu peur à l’ouverture du centre de Lille : c’était un vendredi 13. Mais bon, 2 jours plus tard, on était champions du monde ! ». Pourquoi Les Cognées? « C’est une histoire assez drôle, nous explique Jérome. Il s’agit d’un jeu de mot entre le fait d’être assez fou pour lancer des haches et entre la grosse hache canadienne traditionnelle pour couper les troncs qui s’appelle, vous l’aurez deviné … une cognée !

C’est comme des fléchettes … mais avec des haches !

On vous comprend, dit comme ça, « lancer de hache », ça fait un peu peur. Mais rassurez-vous, la hache traditionnelle pèse environ 700g : pas besoin d’être une brute pour réussir à la planter dans la cible. En plus Jérome refusera de vous laisser partir sans que vous maitrisiez parfaitement le geste ! Une fois devant la cible, on se rend compte que c’est comme des fléchettes … mais avec des haches : le premier qui arrive à 20 points gagne. Ça y est. Notre âme de compétiteur s’emballe. Et la possibilité de customiser la cible avec des photos réveille nos désirs de vengeance. Désolés, exs, professeurs, patrons, gens dans le métro…

Grace aux explications des moniteurs, tout le monde finit par réussir à planter sa hache avant la fin de la séance.

Au pire, ce que l’on risque, c’est une écharde, pas un coup de hache.

Malgré le stéréotype « plus on monte dans le Nord, plus les gens sont fous… donc prêts à lancer des haches », il y a une appréhension naturelle face à la cible. Même nous, hache à la main, on n’était pas sereins. Jérome nous a vite rassuré en blaguant « Le pire que l’on risque, c’est une écharde, pas un coup de hache ». La distance de lancer, 4 mètres, est assez importante pour prévenir du risque de rebond. Alors, sauf être vraiment malchanceux, il n’y a aucun risque que vous vous preniez une hache. A moins de rester devant la cible !

Même dans le coin repos vous pouvez affronter vos amis autour de jeux.

Futur bûcheron, future bûcheronne, si vous voulez vous essayer au lancer de hache, il faut réserver en ligne sur le site des Cognées. Pour une cible, il faut compter environ 45€ de l’heure pour les étudiants. Sachant que ce tarif se divise par personne (3 maximum par cible), n’hésitez pas à ramener vos potes!

Et comme on dit au Québec : « lâche pas la patate! »

Chloé Devigne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *